in

La Californie veut interdire la vente de voitures diesel et essence dès 2035

Crédits : MaxxGirr/pixabay

La Californie dit officiellement au revoir aux véhicules polluants. Son gouverneur, Gavin Newsom, a ordonné ce mercredi que toutes les voitures vendues dans l’État soient à zéro émission d’ici 2035. Le but : réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom, a signé mercredi 23 septembre une ordonnance agressive : à partir de 2035, plus aucune voiture de tourisme neuve équipée d’un moteur diesel ou à essence ne pourra être vendue dans l’État. «C’est la mesure la plus efficace que nous puissions prendre pour combattre le changement climatique», a-t-il déclaré dans un communiqué. Le document rappelle en effet que le secteur des transports, extrêmement développé en Californie, est responsable de plus de la moitié des rejets de carbone de l’État.

Soulignons que le nombre de véhicules zéro émission vendus en Californie a déjà bien augmenté au cours de ces dernières années. Ils représentaient en 2019 un peu moins de 8% de tous les achats de voitures neuves. Mais ce n’est pas encore assez.

«Durant de trop longues décennies, nous avons laissé les voitures polluer l’air que nos enfants et nos familles respirent. Les Californiens ne devraient pas avoir à se soucier si leurs voitures donnent de l’asthme aux enfants. Nos voitures ne devraient pas aggraver les feux de forêt (…) Les voitures ne devraient pas faire fondre les glaciers ou augmenter le niveau des océans pour menacer nos plages et nos côtes adorées», a insisté le gouverneur.

«Une étape significative dans la lutte contre la crise climatique»

Rappelons que l’ancien gouverneur de l’État, Jerry Brown, avait déjà signé un décret en 2018 visant à installer 200 stations de ravitaillement en hydrogène et 250 000 chargeurs de véhicules électriques d’ici 2025 pour soutenir le nombre croissant de véhicules propres. Gavin Newsom a souligné l’importance de cette mesure, en appelant à des partenariats avec des entreprises privées pour accélérer le processus.

«Le décret du gouverneur est une étape significative dans la lutte contre la crise climatique et la protection de la santé des Californiens», s’est de son côté félicité la Coalition californienne pour l’air pur (CCAP) dans un mail adressé à NPR. «L’électrification des transports créera également des emplois et aidera la Californie à progresser dans sa reprise économique».

À noter qu’en revanche, la possession et la vente de véhicules sur le marché des voitures d’occasion seront toujours autorisées après l’échéance 2035. Côté camion, Gavin Newsom aimerait que tous les véhicules moyens et lourds soient exempts d’émissions d’ici 2045 «dans la mesure du possible».

californie
Crédits : Jsig9/pixabay

Reste à savoir comment réagiront les autres États à ce type de mesure. Leur adhésion (ou non) dépendra probablement de la prochaine élection présidentielle. Alors que l’administration Trump a contesté les efforts de la Californie pour réduire les émissions des transports, le candidat démocrate Joe Biden a de son côté plaidé pour l’adoption généralisée des voitures électriques et la construction d’un réseau de recharge national.