in

Ce « bus du sommeil » roule avec l’objectif d’endormir des personnes insomniaques

Crédits : Ulu Travel

À Hong Kong (Chine), une société de transport propose depuis peu un nouveau service plutôt insolite : transporter des gens en bus sans destination finale définie. L’objectif ? Endormir ces passagers en proie à des insomnies au quotidien.

Des véhicules sans destination précise

Fin 2020, le monde assistait à des opérations assez surprenantes. Citons par exemple les avions ayant un lieu de départ et de destination identique pour satisfaire des passagers en manque de voyage en raison de la pandémie de Covid-19. Évoquons aussi les croisières en bateau reprenant le même principe. Comme l’explique AP News dans un article du 21 octobre 2021, une société de transport de Hong Kong propose quant à elle des tours en bus sans destination particulière.

Si les avions et les bateaux avaient pour simple objectif de relancer leurs activités, l’opérateur de bus hongkongais Ulu Travel a pour sa part un tout autre but. En effet, son objectif est d’attirer des travailleurs insomniaques qui, une fois dans le bus, sont susceptibles de tomber de sommeil et faire une longue sieste. Ulu Travel propose des sorties sur une distance de 76 km et le point de départ est également le point d’arrivée.

trajet bus Hong Kong
Le trajet de 76 km au sein du territoire de Hong Kong. – Crédits : Ulu Travel

Un service de plus en plus populaire

« Lors d’une discussion sur les nouvelles excursions que nous pourrions proposer, l’un de mes amis m’a fait remarquer qu’il était stressé par son travail et que les trajets en transports en commun l’aidaient à se reposer. Cela m’a donné l’idée de lancer des tours où les passagers pourraient juste profiter de ce temps pour faire une sieste », a déclaré Kenneth Kong, directeur marketing d’Ulu Travel.

Le trajet en question coûte entre 11 et 44 euros, en fonction de la position du siège. Chaque passager se voit offrir un kit du parfait passager endormi : bouchons d’oreilles, masque pour les yeux, etc. Certains pensent même à apporter leurs propres couvertures et un oreiller. En somme, ce nouveau service a trouvé sa clientèle et devrait s’inscrire dans le temps, tant l’insomnie est un phénomène récurent dans nos sociétés.

Il n’existe aucune explication formelle sur les raisons pour lesquelles les humains ont tendance à se laisser aller plus facilement au sommeil dans les transports. Certaines études pensent aux vibrations des engins qui se synchroniseraient en quelque sorte avec les ondes cérébrales. Pour Shirley Li qui mène des recherches sur le sommeil à l’Université de Hong Kong, l’explication est peut-être davantage d’ordre culturel. Elle explique en effet que les gens n’ont tout simplement pas assez de temps pour bien dormir chez eux. Ils ont donc tendance à associer les transports avec l’occasion idéale de se reposer un peu.