in ,

Le bus chinois qui passe au-dessus du trafic était une belle arnaque

Crédits : Capture vidéo / CGTN

Difficile d’être passé à côté de « l’information » ces derniers mois tant elle a été médiatisée. Un bus conçu en Chine pour passer au-dessus du trafic et éviter les embouteillages, invention révolutionnaire, n’était en fait qu’une arnaque et les nombreux investisseurs cherchent désormais à récupérer leur argent. 

Comme de nombreux médias, SciencePost est tombé dans le piège, celui de cet étonnant projet de bus, à mi-chemin entre un catamaran et un bus, destiné à enjamber le trafic pour éviter tout embouteillage en Chine. Il faut dire que l’idée était séduisante, et que la présentation du projet baptisé TEB-1 à l’occasion du China Beijing International High-Tech Expo, ainsi que le test réalisé à Qinhuangdao, dans la province de Hebei, semblaient convaincants. Mais l’idée était trop belle et ce bus ne verra jamais le jour, puisqu’il s’agit en réalité d’une grande arnaque.

De grandes interrogations commençaient à être lancées sur la viabilité du projet, notamment sur l’aménagement des voies et celles liées à la gestion du trafic routier. Puis, au mois d’août, les médias de l’État chinois ont commencé à qualifier le projet « d’arnaque« , et les autorités de Qinhuangdao ont désavoué la démarche, indiquant ne pas être au courant de la vague de tests en cours. En réalité, tout est parti d’une plateforme de prêt en ligne, nombreuses en Chine, et qui offrent à des investisseurs privés la possibilité de financer des projets contre des promesses de rentabilité défiant toute concurrence, ici un rendement de 12% pour ceux qui investissaient dans le TEB.

Ce projet, comme le révélait récemment Bloomberg, était détenu à 90% par le promoteur immobilier Bai Zhiming, coutumier de l’utilisation de ces plateformes, et a attiré plus de 26 millions de dollars auprès de 200 investisseurs, lesquels réclament désormais le remboursement de leur argent, une démarche qui semble sans issue favorable pour eux. D’autant plus que le gouvernement chinois avait déjà mis en garde la population contre ce type de fraude, après que, l’an dernier, l’une d’entre elles avait réuni quelque 7,6 milliards de dollars auprès de 900 000 citoyens.

https://www.youtube.com/watch?v=xzpU4RjjJ8k

Source