in

Brésil : un million d’arbres seront plantés au cours des six prochains mois !

Crédits : Wikimedia Commons / Neil Palmer / CIAT

En réponse à la politique en faveur de la déforestation du président brésilien Jair Bolsonaro, Ecosia s’est engagé à planter un million d’arbres au cours des six prochains mois. Ce projet d’envergure concerne des îlots de forêt situés près de la bande littorale du pays.

La politique de Bolsonaro

Président du Brésil depuis le premier janvier 2019, Jair Bolsonaro a adopté une politique favorable à la déforestation.  En Amazonie, elle a même fortement augmenté depuis son arrivée au pouvoir. Les chiffres communiqués par l’Agence spatiale du Brésil sont édifiants. La déforestation a augmenté de 88 % en juin 2019 par rapport à juin 2018. Par ailleurs, 920 km² de la surface de la forêt amazonienne a subi un déboisement.

Au Brésil, les environnementalistes ont pointé du doigt le soutien du président à un fort développement industriel et urbain. Ils ont également rappelé que celui-ci avait critiqué les amendes distribuées par l’agence environnementale brésilienne. Tout cela motiverait donc les bûcherons et autres éleveurs à faire du profit avec la forêt, avec l’espoir de ne pas être inquiétés.

Si le gouvernement a expliqué vouloir tout faire pour combattre la déforestation illégale, rappelons que lors de la signature des Accords de Paris, le Brésil s’était engagé à réduire ses émissions de CO2 de 43 % d’ici 2030.

La Mata atlântica définie par le WWF
Crédits : Wikipédia Commons

Un million d’arbres pour le Brésil

Dans une publication du 15 juillet 2019, le métamoteur de recherche solidaire allemand Ecosia a indiqué vouloir planter un million d’arbres supplémentaires au Brésil. Il s’agit justement d’un projet en réaction à la politique dévastatrice du président brésilien évoquée précédemment. De plus, si cette même politique menace l’environnement, celle-ci met également en danger les groupes indigènes pour qui la forêt représente l’habitat naturel.

« Dans un laps de temps incroyablement court, la présidence de Bolsonaro est devenue une menace pour l’environnement, les groupes indigènes et les droits humains. Le programme environnemental actuel du Brésil représente une menace pour le travail d’Ecosia qui se concentre sur le reboisement de la Forêt atlantique », peut-on lire dans la publication d’Ecosia.

Ce million d’arbres devrait être planté au niveau de la Mata Atlântica (Forêt atlantique), traversant la bande littorale du Brésil proche de l’Amazonie. Les porteurs du projet évoquent des îlots de forêt représentant les derniers 8 % de la surface initiale. Or, ces îlots abritent encore 60 % des espèces endémiques de la flore et de la faune du pays ! Ainsi, il est question de les reconnecter et contribuer à la protection de la Mata Atlântica.

Source

Articles liés :

Amazonie : L’équivalent « d’un million de terrains de football » perdus en un an

L’agriculture industrielle est restée la cause principale de déforestation sur les 15 dernières années

Projet anti-déforestation : Il veut planter un milliard d’arbres avec des drones