Le bouton “recyclage de l’air” dans la voiture : un danger ?

bouton recyclage air
Crédits : Vyacheslav Dumchev / iStock

Incontournable dans les voitures, la fonction « recyclage de l’air » est assez méconnue, bien qu’elle puisse être très utile. En revanche, il convient de ne pas en abuser. En effet, l’utiliser trop souvent peut avoir des effets indésirables, voire dangereux.

Pourquoi avoir recours à cette fonction de recyclage de l’air en voiture ?

Généralement associée au système de climatisation, la fonction de recyclage de l’air a son importance. L’air utilisé par la climatisation provient en effet de l’extérieur. Toutefois, le bouton recyclage réutilise quant à lui l’air de l’habitacle. Ainsi, nous pouvons également parler de recirculation de l’air.

Pourquoi et quand faut-il l’utiliser ? La fonction principale de recyclage de l’air est d’éviter que l’air pollué ou malodorant n’entre dans l’habitacle du véhicule. Ainsi, le mieux est d’y avoir recours vraiment en cas de besoin, par exemple dans les embouteillages, lorsque l’on traverse une zone industrielle, dans un tunnel ou encore lorsque l’on emprunte un chemin poussiéreux. Le recyclage de l’air a également une autre fonction importante : cela permet de refroidir ou réchauffer plus rapidement l’intérieur du véhicule tout en économisant de l’énergie. Cette fonction est d’ailleurs particulièrement appréciée durant l’hiver.

bouton recyclage air
Il est important de connaître les effets pervers d’une forte utilisation de la fonction de recyclage de l’air.
Crédits : Lana Nikova / iStock

Des effets potentiellement dangereux

Toutefois, le recyclage de l’air doit être utilisé de manière responsable. Autrement dit, il ne faut pas en abuser. Premièrement, il est essentiel de rappeler qu’avoir recours à cette fonction empêche le renouvellement de l’air intérieur. Or, cet air est potentiellement chargé de CO2 provenant de la respiration des occupants du véhicule. Ainsi, l’air intérieur s’appauvrit petit à petit en oxygène et peut donc devenir nocif.

Plusieurs effets néfastes peuvent malheureusement survenir, à savoir des nausées, des maux de tête, des difficultés respiratoires ou encore de la somnolence. Rappelons à ce titre qu’en France, environ un accident mortel sur trois sur l’autoroute est associé à la somnolence, un phénomène qu’il est impossible de combattre. De plus, réutiliser l’air intérieur peut aussi causer l’apparition de buée sur les vitres, ce qui peut être particulièrement gênant pour la conduite.

Afin d’éviter les problèmes mentionnés ci-avant, la meilleure solution est de ne pas utiliser le recyclage de l’air plus de quinze minutes et de ne pas l’activer trop souvent. Par ailleurs, si les occupants du véhicule sont nombreux, le mieux est de s’en passer. L’air extérieur passe en effet par des filtres anti-odeur et antiparticules plus efficaces que par le passé.