in

Boston Dynamics présente un impressionnant humanoïde qui se déplace comme nous

Crédits Atlas Boston Dynamics

Il y a deux jours Boston Dynamics présentait son nouveau robot issu de la série Atlas dans une vidéo de démonstration. Le robot humanoïde a fait beaucoup de progrès, et nous étonne par son équilibre et son agilité.

Il y a quelques mois, l’entreprise de robotique Boston Dynamics, rachetée par Google en 2013, publiait une vidéo de ses avancées sur l’un de ses robots. Atlas était déjà impressionnant, mais toujours très instable, se déplaçant avec beaucoup de difficultés sur un parcours pavé de cailloux. Depuis, les choses ont bien changé, comme en témoignent ces quelques images. Et pour dévoiler ses prouesses, l’équipe de Boston Dynamics n’hésite pas à titiller notre compassion en se montrant violent avec le robot.

Comme vous pourrez le voir, le robot aux proportions humaines (82 kg pour 1m80) est aujourd’hui capable de marcher dans la neige tout en évitant la chute, aussi bien que vous et moi, de ramasser des cartons pour les poser sur des étagères, aussi bien que vous et moi, et même de se relever après avoir trébuché. Mieux que vous et moi. En effet, la vidéo met en scène un être humain qui tente de piéger Atlas en déplaçant des boîtes que le robot est censé ramasser, avant de le faire trébucher avec une crosse de hockey. Mais alors qu’il est au sol, le robot parvient assez rapidement à se relever.

Cette nouvelle version du robot Atlas est plus petite que l’original, mais dispose de multiples améliorations. La machine est à présent capable de fonctionner avec une batterie embarquée, à l’intérieur comme à l’extérieur, et de nouveaux capteurs sensoriels situés dans ses jambes lui permettent de garder l’équilibre sur un terrain accidenté, ou s’il est poussé par exemple.

Mais aussi remarquables que soient ces prouesses, le plus étonnant reste cet affect porté par les humains pour cette machine. Oui, car cet ingénieur qui pousse fermement le robot s’est attiré les foudres des internautes, qui ont promptement pris la défense de la machine maltraitée par son créateur. Certains ont même fait des allusions au soulèvement des machines après la diffusion de la vidéo. Mais pas de panique. Comme le souligne Rodney Brooks, le célèbre roboticien du MIT : « Je pense que l’inquiétude provient d’une erreur fondamentale ne distinguant pas la différence entre les très réels progrès récents dans un domaine particulier de l’IA, et l’énormité de la complexité que nécessiterait l’élaboration d’une intelligence artificielle volontaire et sensible ».

Source : Clubic