in

Boom ! Sierra Space fait exploser son module de station spatiale gonflable

Orbital Reef
Une illustration d'Orbital Reef, un projet de station spatiale impliquant Blue Origin, Sierra Space et plusieurs autres partenaires. Crédits : Sierra Space/Blue Origin

Sierra Space a délibérément fait exploser un petit prototype de son habitat gonflable LIFE. Celui-ci est destiné à accueillir des astronautes au sein de la future station spatiale Orbital Reef. Visiblement, ce test de pression d’éclatement ultime s’est bien passé.

L’ISS doit être mise au rebut au des années 2030. Pour la remplacer, la NASA mise sur des entreprises privées. Il y a quelques mois, l’agence avait accordé 415 millions de dollars répartis sur trois concepts. L’un d’entre eux est proposé par Sierra Space, en collaboration avec Blue Origin. Les deux sociétés ont annoncé vouloir développer une structure de 830 m3 (légèrement plus petite que l’ISS) qui pourra accueillir jusqu’à dix personnes à plus de 500 km d’altitude.

De son côté Sierra Space proposera un module gonflable, appelé Large Integrated Flexible Environment, ou LIFE. En attendant de pouvoir livrer ce module dans l’espace, la société mène actuellement des tests à plus petites échelles.

Explosion du module Sierra Space

Après avoir effectué un premier « test de pression d’éclatement ultime » en juillet, les équipes en ont effectué un second il y a quelques semaines. L’équipe a en effet fait exploser le module le 15 novembre dernier au NASA Marshall Space Flight Center à Huntsville (Alabama) dans la même zone où la NASA avait jadis testé ses fusées pour le Programme lunaire Apollo.

Pour suivre le cahier des charges de la NASA, ces modules (celui de juillet et celui de novembre) devaient résister à 182,4 livres par pouce carré (psi). Les deux ont facilement dépassé l’exigence de sécurité avec une résistance de 192 et 204 psi respectivement. Les analyses sont encore en cours, mais ces premiers résultats montrent que Sierra Space a bel et bien rempli ses obligations pour le test.

En poussant ces modules dans leurs retranchements, les ingénieurs pourront alors concevoir de vrais modules habitables parfaitement sûrs pour les astronautes. Sierra Space prévoit de poursuivre les tests en 2023 sur des prototypes grandeur nature.

Sierra Space Orbital Reef
Un aperçu de l’espace de vie d’un module LIFE grandeur nature de Sierra Space. Crédit : Robert Z. Pearlman

En parallèle, Sierra Space prépare également le lancement de sa propre académie de formation. Elle recrutera et formera trois types d’astronautes. Certains seront entraînés pour de courts séjours occasionnels, d’autres seront formés à la recherche scientifique, tandis qu’une partie des effectifs sera formée à l’entretien de la station. L’établissement, qui devrait voir le jour dans les locaux de la société au Kennedy Space Center, sera dirigé par la Dre Janet Kavandi, une ancienne membre de la NASA.

Enfin, Sierra Space a également l’intention d’utiliser son avion cargo Dream Chaser et une future version avec équipage pour amener des astronautes et des fournitures vers la station.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.