in

Bonne nouvelle, le nombre de tigres sauvages est en augmentation !

Une tigresse et ses deux petits, en Inde. Crédits : Pixabay

Le nombre de tigres continue d’augmenter dans six des pays où se trouve le grand félin. C’est une excellente nouvelle pour l’espèce qui reste néanmoins toujours menacée.

Une décennie après le lancement d’un programme ambitieux (initiative TX2) visant à doubler la population de tigres sauvages dans le monde, les nouvelles sont plutôt bonnes. Au Bhoutan, en Russie, en Thaïlande, en Chine, et particulièrement en Inde et au Népal, le nombre de ces félins ne cesse en effet d’augmenter. C’est en tout cas ce que viennent de communiquer plusieurs agences de protection animale.

Le retour des tigres sauvages

L’Inde abrite aujourd’hui les trois quarts de la population mondiale de tigres, avec entre 2600 et 3350 individus recensés en 2018. À titre de comparaison, c’est plus du double du nombre d’animaux présents sur le sous-continent en 2006. Le Népal enregistre également une forte hausse de sa population, passant de 121 individus en 2009 à 235 en 2018.

En Russie, le nombre de tigres de Sibérie a augmenté de 15% au cours des dix dernières années. Le pays atteint environ 540 individus. Dans le parc national Royal Manas du Bhoutan, la population est passée de seulement 10 tigres il y a dix ans à 22 tigres en 2019.

Même constat en Chine, qui ne comptait plus qu’une vingtaine de tigres sauvages en 2010. En 2014, des pièges photographiques avaient capturé les images d’une tigresse et de ses petits dans la réserve naturelle de Wangqing, dans la province de Jilin, suggérant que ces animaux se reproduisaient et se dispersaient à nouveau sur le territoire.

En Thaïlande, de récentes vidéos filmées dans des forêts de l’ouest du pays redonnent elles aussi un peu d’espoir. Plusieurs félins, jusqu’ici jamais recensés, ont en effet été repérés dans ces jungles épaisses, d’après les images diffusées par plusieurs groupes de défense animale.

Le nombre de tigres commence à remonter dans le pays“, s’est réjoui John Goodrich de l’ONG Panthera. “La Thaïlande a intensifié ses efforts de conservation au cours de la dernière décennie et on pense maintenant qu’elle abrite jusqu’à 200 tigres“, a-t-il ajouté. Des études de suivi faites par des gardes forestiers devront s’assurer que ces félins s’installent sur le long terme dans cette zone.

Il y a dix ans, les tigres étaient dans un état si périlleux qu’il y avait un risque très réel qu’ils s’éteignent à l’état sauvage“, rappelle Vecci May, du WWF UK. “De cette population faible en 2010, ils font enfin un retour remarquable dans une grande partie de l’Asie du Sud, de la Russie et de la Chine, grâce à des efforts de conservation coordonnés et concertés dans ces pays“.

tigres
Un tigre de Sibérie. Crédits : TheOtherKev/pixabay

Maintenir les efforts de conservation

Face à toutes ces bonnes nouvelles, il faut évidemment rester prudents. Si les effectifs sont en hausse, rappelons qu’il existe aujourd’hui moins de 4 000 tigres dans la nature. À titre de comparaison, ils étaient environ 100 000 il y a un siècle, avant que le braconnage, la perte de leur habitat et le commerce illégal d’espèces sauvages ne viennent décimer les populations.

Pour assurer leur survie, les différentes autorités locales, en collaboration avec les agences de protection animale, devront continuer de se concentrer sur la conservation des paysages et des proies disponibles, tout en s’assurant de limiter les risques de braconnage.