in

Being souhaite installer une station spatiale comme rampe de lancement vers les autres planètes

Le constructeur aéronautique américain s’intéresse grandement à l’exploration spatiale. Il y a peu, la firme a dévoilé un ambitieux projet consistant à placer une station spatiale en orbite autour de la Lune et a affirmé que seulement quatre missions seraient suffisantes !

Baptisée Deep Space Gateway, cette station spatiale lunaire deviendrait la nouvelle rampe de lancement entre autres vers la planète Mars. La station pourrait alors accueillir le Deep Space Transport Vehicle, un vaisseau qui serait capable d’emmener des hommes sur la planète rouge. Fortement ravitaillée en vivres, la station permettrait aux futurs vaisseaux de ne pas quitter la Terre avec une cargaison trop importante.

Une fois arrivés sur Mars, les astronautes pourraient utiliser un atterrisseur afin d’effectuer des missions en surface ou encore d’autres missions scientifiques en orbite. Selon Boeing, le vaisseau serait capable de protéger les passagers « des dangers de l’espace » et sa propulsion se ferait « grâce à l’énergie solaire ».

Le projet, qui sera vraisemblablement partagé avec la NASA et d’autres groupes, est tout de même à prendre avec des pincettes. En effet, le communiqué de Boeing manque cruellement de clarté et de précisions. Il y est indiqué des dangers dont il faudra protéger les astronautes, mais leur nature n’est pas dévoilée. Parle-t-on ici de rayons cosmiques ? Nous ne le saurons pas à moins que Boeing ne se décide à apporter la lumière sur cette question.

Au niveau de la propulsion, nous ne savons pas non plus dans quelles proportions celle-ci fonctionnera grâce à l’énergie solaire. En réalité, Boeing ne donne pas vraiment la preuve que son projet pourra se passer de carburant !

Enfin, il y a aussi la question de la création d’un habitat lunaire. À quoi servirait-il réellement ? Nous avons déjà l’ISS utilisé à des fins de recherches scientifiques, ce qui nous amène à la nature de concept de « station relais pour les voyages vers Mars » qui suscite un certain scepticisme. En effet, d’un point de vue strictement financier, envoyer directement un vaisseau depuis la Terre jusqu’à Mars coûterait moins cher que de le faire atteindre l’orbite lunaire puis le rediriger vers la planète rouge.

Enfin, le projet de Boeing pourrait être utile dans le cas où celui-ci est réellement faisable, si un jour l’humanité construit une base directement sur la Lune. Cependant, aucun projet de cette nature n’est à l’ordre du jour.

Sources : L’ExpressFredZone