in

BlueWalker 3 : l’énorme satellite qui menace l’astronomie

BlueWalker 3
Le plus grand satellite de communication au monde, BlueWalker 3, menace les observations astronomiques. Crédits : CLEOsat/Observatoire Ckoirama/IAU CPS. E. Unda-Sanzana

L’Union astronomique internationale (UAI) vient d’émettre un avertissement concernant l’énorme satellite BlueWalker 3 récemment lancé. Cette structure, qui mesure plus de soixante mètres carrés, provoque des interférences pour les télescopes optiques et radios. Cela inquiète l’UAI d’autant plus qu’à l’avenir, son opérateur aimerait en déployer au moins une centaine.

En septembre dernier, une fusée Falcon 9 de SpaceX décollait depuis la Floride avec un nouveau lot de satellites Starlink, mais pas que. Dans la soute figurait également BlueWalker 3, un prototype de satellite de soixante-quatre mètres carrés construit par AST SpaceMobile, présenté comme le plus grand réseau de communications commerciales jamais utilisé dans l’espace.

Son objectif sera de tester une nouvelle technologie conçue pour fournir un service mondial de téléphonie cellulaire directement aux utilisateurs depuis l’espace. Et ce n’est qu’un début. À terme, la société espère en effet développer une constellation d’une centaine de ces satellites géants pour fournir une couverture complète.

Une menace grandissante

Depuis, certains chercheurs ont cependant critiqué le projet pour son impact potentiel sur les observations astronomiques. Un nouveau rapport confirme ces inquiétudes. BlueWalker 3 serait en effet capable de créer des interférences à la fois visibles et invisibles susceptibles de gravement entraver les progrès dans notre compréhension du cosmos. « Ce satellite est devenu l’un des objets les plus brillants du ciel nocturne« , ont écrit les représentants de l’UAI dans le communiqué, « plus que les autres satellites de la constellation et parfois aussi brillants que certaines des étoiles les plus reconnaissables« , ont déclaré des représentants de l’Union astronomique internationale (UAI) dans un communiqué.

BlueWalker 3
Des traînées dans le ciel nocturne laissées par BlueWalker 3 visibles depuis l’observatoire national de Kitt Peak en Arizona. Crédits : KPNO/NOIRLab/IAU/SKAO/NSF/AURA/R. Sparks.

Le principal problème serait son énorme parabole qui réfléchit beaucoup de lumière solaire vers la surface de la Terre. Les astronomes ont d’ailleurs publié un certain nombre de photos capturées par des observatoires du monde entier montrant plusieurs traînées blanches apparaissant à travers le ciel.

Par ailleurs, les signaux des téléphones portables émis par les satellites de communication pourraient également créer des interférences importantes pour les radiotélescopes. « Ces émetteurs en orbite, qui ne sont pas soumis aux mêmes restrictions de zone silencieuse radio que les réseaux cellulaires au sol, ont le potentiel d’avoir un impact important sur la recherche en radioastronomie« , poursuit le communiqué.

spacex
Le satellite BlueWalker 3 entièrement déployé. Il s’agit du plus grand réseau de communications commerciales envoyé dans l’espace. Crédits : SpaceX

Cette « guerre » entre opérateurs et astronomes a véritablement débuté avec le développement du projet Starlink porté par SpaceX, mais ce satellite est d’un autre calibre. « BlueWalker 3 est un grand changement dans le problème des satellites de constellation et devrait nous donner à tous une raison de faire une pause« , selon l’astrophysicien italien Piero Benvenuti, du comité exécutif de l’UAI.

Les représentants de l’organisation reconnaissent que ces satellites commerciaux jouent et joueront un rôle important dans l’amélioration des systèmes de communication mondiaux. Cependant, ils estiment que leur déploiement devrait être effectué en tenant dûment compte de leurs effets secondaires et en s’efforçant de minimiser leur impact sur l’astronomie.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.