in

Blue Origin : un premier vol spatial habité dès avril ?

L’intérieur de la dernière capsule New Shepard. Crédits : Blue Origin

Depuis plusieurs années, la société Blue Origin de Jeff Bezos (Amazon) prévoit d’emmener des touristes dans l’espace, à un peu plus de 100 km au-dessus de la surface de la Terre. Ces vols, qui doivent s’opérer à bord du lanceur New Shepard, permettront aux clients d’apprécier une vue exceptionnelle sur notre planète. Or, le premier de ces vols pourrait être tenté dès le mois d’avril prochain, selon CNBC.

Le 14 janvier dernier, Blue Origin opérait le quatorzième essai en vol automatique de son lanceur New Shepard depuis le site de Corn Ranch, au Texas. Baptisé NS-14, ce vol réussi a permis de tester un tout nouveau booster et une capsule améliorée dans laquelle séjourneront les futurs clients de Blue Origin. Parmi ces améliorations notables figuraient un système audio push-to-talk, permettant à l’équipage de parler aux contrôleurs de mission, un nouveau panneau de système d’alerte intégré à chaque siège, des revêtements muraux rembourrés et des dispositifs de réduction du bruit. La climatisation a également été rajoutée.

Ce vol, qui a duré dix minutes et dix secondes (à visionner en fin d’article), a de nouveau été un franc succès, permettant d’expédier la capsule d’équipage jusqu’à une altitude de 107 km, avant que le booster ne vienne se poser à la verticale sur Terre (comme in booster Falcon 9), suivi par sa capsule freinée grâce à des parachutes.

New Shepard
Le lanceur New Shepard de Blue Origin. Crédits : Blue Origin

Un premier vol habité dès avril ?

Selon CNBC, Blue Origin aurait l’intention de lancer un nouveau vol d’essai dans les six semaines, ou d’ici la fin du mois de février, suivi d’un premier vol habité six semaines plus tard, soit courant début avril. En revanche, ce calendrier n’a pas été confirmé officiellement.

À terme, la société prévoit également de voler toutes les six semaines environ. Naturellement, tout dépendra de la demande, mais aussi des performances du New Shepard. Pour rappel, la précédente mission, NS-13, a volé en octobre après avoir été retardée de plusieurs semaines en raison d’un problème d’alimentation électrique. Elle avait également été tentée après une interruption de vols de neuf mois.

Enfin, Blue Origin n’a pas encore divulgué le prix pour ce vol dans l’espace, mais celui-ci devrait probablement se situer entre 100 000 et 200 000 dollars. Au cours de l’ascension, les passagers connaîtront des forces d’accélération de 3 G à 4 G et jusqu’à 5 G (G pour gravité, NDLR) pendant la descente, bien que ces forces ne dureront pas plus de dix secondes. Entre temps, les voyageurs expérimenteront entre cinq et dix minutes d’apesanteur, au cours desquelles ils pourront apprécier la Terre à travers des hublots géants pour profiter au maximum du spectacle.