Blue Origin et SpaceX travaillent sur des versions cargo d’atterrisseurs lunaires

Blue Origin Spacex
L'atterrisseur Blue Moon de Blue Origin transportera des astronautes dans la mission Artemis 5, un an après une mission de test sans équipage. Crédit : Blue Origin

Les entreprises Blue Origin et SpaceX, qui ont toutes deux remporté des contrats de la NASA pour développer des atterrisseurs lunaires habités, étendent également leurs travaux pour créer des versions cargo de ces engins.

Blue Origin et SpaceX : deux sociétés pour poser de nouveau les pieds sur la Lune

Les contrats Human Landing System (HLS) sont des contrats attribués par la NASA dans le cadre de son programme Artemis, qui vise à ramener des astronautes sur la Lune. Ces contrats visent spécifiquement à développer des systèmes d’atterrissage lunaires habités dans le but d’établir une présence humaine durable sur la Lune, en préparation pour des missions futures vers Mars.

En 2021 et 2022, la NASA a sélectionné deux entreprises, Blue Origin et SpaceX, pour développer ces technologies d’atterrissage lunaire. Ces sociétés travaillent sur la conception, le développement et la construction de véhicules spatiaux capables de transporter des astronautes depuis l’orbite lunaire jusqu’à la surface lunaire et de les ramener en orbite.

Dans le détail, Blue Origin propose un atterrisseur spatial appelé Blue Moon. Il est équipé de systèmes de descente, d’une plateforme d’atterrissage et d’une rampe d’accès pour permettre aux astronautes de descendre sur la surface lunaire en toute sécurité, ainsi que d’un véhicule d’ascension. Son architecture est globalement similaire à celle des missions Apollo des années 60/70.

SpaceX propose de son côté de transformer son vaisseau spatial polyvalent Starship en atterrisseur. Il s’agit d’un véhicule spatial entièrement réutilisable capable de voler, d’atterrir, de décoller et de revenir sur Terre. Nous savons que ce vaisseau se chargera de poser les astronautes sur la Lune dans le cadre des missions Artemis 3 et 4. Blue Origin se présentera ensuite comme une option alternative.

lune starship nasa spacex
Illustration d’un vaisseau Starship sur le sol lunaire. Crédits : NASA

Des versions cargo en développement

La NASA a récemment décidé d’exercer des options dans le cadre des contrats attribués à ces deux sociétés. Elles les chargent ainsi de commencer les phases initiales de conception et de développement de versions cargo de leurs atterrisseurs. Cette initiative vise à permettre le transport de charges importantes vers la surface lunaire au moyen de ces engins spatiaux modifiés. La NASA a mentionné ces développements dans une annonce faite le 9 janvier 2024.

Amit Kshatriya, administrateur associé adjoint du programme Moon to Mars de la NASA, s’attend à ce que les versions cargo de ces atterrisseurs partagent de nombreuses similitudes avec les modèles habités déjà en développement. Les ajustements nécessaires concerneront principalement les interfaces de charge utile et les mécanismes de déploiement. Ces atterrisseurs cargo devront être capables de livrer entre douze et quinze tonnes métriques de marchandises sur la surface lunaire. Cependant, la NASA n’a pas encore identifié de charge utile spécifique pour ces missions.

Blue Origin et SpaceX n’ont pas encore rendu les détails de leurs travaux sur les versions cargo de leurs atterrisseurs HLS publics. Nous savons simplement que la capacité du vaisseau spatial Starship de SpaceX sera capable de transporter beaucoup plus de charges utiles sur la Lune (jusqu’à 100 tonnes), dépassant ainsi les exigences de la NASA.