in

Blue Origin dévoile une vidéo de sa prochaine fusée New Glenn

Illustration d'un atterrissage du New Glenn, la prochaine fusée de Blue Origin. Crédits : Wikipédia

Blue Origin, la société aérospatiale fondée par Jeff Bezos, cherche à concurrencer SpaceX dans le secteur privé de la course à l’espace. En ce sens, l’agence développe actuellement une fusée réutilisable : le New Glenn.

Blue Origin s’appuie actuellement sur sa fusée New Shepard, capable d’envoyer des charges utiles (et bientôt des touristes de l’espace) aux altitudes suborbitales. Mais la concurrence est rude, et Jeff Bezos le sait. Son agence développe depuis quelques années un nouveau lanceur réutilisable capable d’atteindre l’orbite terrestre basse (LEO). Le but est de rivaliser avec le Falcon Heavy de SpaceX. Une vidéo récemment publiée nous présente les dernières informations disponibles concernant le New Glenn.

Concurrencer SpaceX

La fusée sera un lanceur à deux étages. Le premier étage sera réutilisable – comme le Falcon 9 de SpaceX – et capable de se poser puis de repartir environ 25 fois. On apprend également que la fusée sera propulsée par 7 moteurs BE-4. Ceux-ci utiliseront une combinaison d’oxygène liquide (LOX) et de gaz naturel liquide (GNL) pour générer environ 17 100 kilonewtons (kN) de poussée au niveau de la mer.

Le New Glenn, d’une hauteur de 95 mètres, sera par ailleurs capable de fournir 45 tonnes métriques de charge utile en orbite terrestre basse, et 13 tonnes métriques en orbite de transfert géostationnaire (GTO). À titre de comparaison, le Falcon 9 de SpaceX mesure 70 mètres de haut avec une capacité de chargement de 22,8 tonnes métriques en LEO et un maximum de 8,3 tonnes métriques en GTO. Le Falcon Heavy, lui, peut fournir 63,8 tonnes métriques en LEO et 26,7 tonnes métriques en GTO.

New Glenn Blue Origine fusée
Comparaison de la taille du New Glenn avec toutes les autres fusées actuellement en opération (avec Saturn V, qui a emmené les premiers Hommes vers la Lune, en comparaison). Crédits : Blue Origin

Le premier vol du New Glenn est prévu pour fin 2020 ou début 2021. Côté SpaceX, nous apprenions il y a quelques semaines que la célèbre fusée construite par SpaceX pour transporter des Hommes vers Mars ne s’appellerait plus BFR (Big Falcon Rocket), mais Starship. Un premier prototype orbital devrait être disponible au mois de juin prochain. Avec ses 118 mètres, le lanceur sera alors le plus puissant du monde, avec un seul objectif en tête : Mars.

Si tout se passe comme le prévoit Elon Musk, une première mission sans équipage pourrait être envoyée vers Mars en 2022 dans le but d’envoyer les premières fournitures. Dans le meilleur des scénarios, une arrivée humaine serait alors possible aux alentours de 2025.

Source

Articles liés :

Bientôt un premier vol de SpaceX avec des astronautes à son bord

Une jeune société japonaise compte s’appuyer sur SpaceX pour atterrir sur la Lune

Blue Origin : l’intérieur de la capsule qui emmènera des touristes dans l’espace