in ,

Bitcoins : à deux essais de mots de passe de perdre 220 millions de dollars

Crédits : mohamed_hassan/pixabay

Depuis plusieurs années le programmeur Stefan Thomas tente de récupérer les millions de dollars en bitcoins stockés sur un disque dur… dont il a oublié le code. Problème, il ne lui reste que deux essais avant que sa fortune ne s’envole.

Il y a près de 10 ans, le programmeur d’origine allemande installé à San Francisco Stefan Thomas a créé une vidéo animée intitulée “What Is Bitcoin”, à la demande d’un tiers. Pour ce travail, il a naturellement été payé en bitcoins (7 002 Bitcoins, précisément). À l’époque, ces pièces ne valaient “que” deux dollars chacune. Seulement depuis plusieurs années, la cryptomonnaie a connu une valorisation fulgurante, jusqu’à franchir désormais la barre des 35 000 dollars. Aujourd’hui, la fortune virtuelle de Stefan Thomas s’élève à plus de 220 millions de dollars !

Jusqu’ici, tout va bien pour le programmeur, serions-nous tentés de penser. Mais pas si vite. Étant soucieux de la sécurité de ses données, ce dernier a en effet gardé ses bitcoins sur un disque dur crypté IronKey. Grossièrement, celui-ci donne à quiconque tente d’y accéder dix tentatives de mot de passe avant de s’autodétruire. Son mot de passe, il y a dix ans, Thomas l’avait noté sur un petit bout de papier… qu’il a depuis perdu. Le problème, c’est que sa mémoire lui fait aussi défaut.

Au cours de ces dernières années, Thomas a bien tenté d’accéder à son lecteur pour atteindre ses millions, mais sans succès. Et forcément, il a passé quelques nuits blanches. « Je m’allongeais sur mon lit et ne cessait d’y penser », a-t-il expliqué au New York Times. « Ensuite, j’allais sur mon ordinateur avec une nouvelle stratégie en tête, mais qui ne fonctionnait pas… Et j’étais à nouveau désespéré ».

Sur ses dix tentatives, Thomas en a épuisés huit. Encore deux, et sa fortune s’envolera pour toujours.

bitcoins bitcoin
Crédits : Needpix

Bien qu’extrême, la situation de Stefan Thomas n’a rien en réalité d’exceptionnel. Rappelons que cette cryptomonnaie n’ayant aucune existence matérielle, elle ne peut être stockée que sur des disques durs ou des clés USB. Et les oublis sont fréquents. D’après la société Chainalysis, 20 % des Bitcoins en circulation (l’équivalent de 140 milliards de dollars) seraient en effet inaccessibles à leur propriétaire, par la faute d’une clé USB perdue ou d’un code oublié.

Cependant, certains techniciens pensent qu’il pourrait être possible à notre programmeur de déchiffrer son fameux code. « Nous ne parlons pas d’un cryptoprocesseur construit par la NSA installé sur un SSBN, mais d’un vieux kit à 50 $ pour le consommateur », peut-on notamment lire dans un fil Twitter.

Espérons que ce soit le cas, auquel cas Thomas pourrait rejoindre le Britannique James Howells qui, en 2013, avait perdu 7500 bitcoins après avoir accidentellement vidé un disque dur…