in

Biographie : Elon Musk, l’illustre créateur de SpaceX

Crédits : Flickr / OnInnovation

Originaire d’Afrique du Sud, le célèbre entrepreneur Elon Musk vit aujourd’hui aux États-Unis, et continue de mener à bien ses projets de conquête spatiale et de révolution de l’industrie automobile, entre autres. Personnage illustre, son impressionnant parcours est un véritable modèle de réussite !

Jeunesse et études

Né le 28 juin 1971 à Pretoria (Afrique du Sud), Elon Musk est devenu canadien en 1989 et américain en 2002. Selon son frère Kimbal Musk, Elon s’est mis très tôt à lire environ deux livres par jour dans des disciplines variées : philosophie, religion, technologie, science-fiction, programmation, business, etc.

À 12 ans, Elon Musk code puis commercialise un jeu connu sous le nom de Blaster, consistant à détruire des ennemis avec des vaisseaux spatiaux. En 1988, à l’âge de 17 ans et après être sorti de la Pretoria Boys High School, il s’envole pour le Canada afin d’intégrer l’école de commerce de l’Université Queen’s de Kingston (Ontario). En conflit avec ses parents, Elon Musk devient totalement autonome et multiplie les petits boulots pour financer ses études.

En 1991, Elon Musk réalise son rêve et migre aux États-Unis. Ce dernier fréquente l’Université de Pennsylvanie pour y passer un diplôme en physique et poursuivre ses études de commerce (1991-1995). En 1995, l’intéressé recevra même une bourse pour un doctorat en physique énergétique à l’Université Stanford, mais ne continuera pas.

Premiers faits d’armes en tant qu’entrepreneur

Elon Musk suspend ses études de doctorat en 1995 pour une raison simple : ses projets d’entrepreneuriat en phase de concrétisation. La même année est fondée avec son frère la société Zip2, qui n’est autre que l’éditeur d’un logiciel de publication de contenu en ligne destiné aux entreprises. La société sera vendue quatre ans plus tard à une filiale de Compaq pour 341 millions de dollars.

Après cette vente, Elon Musk crée la banque en ligne X.com, qui ne rencontrera pas un franc succès. Cependant, cette société avait fait l’acquisition en 2000 du célèbre service de paiement en ligne Paypal – ayant finalement été vendu en 2002 à eBay pour 1,5 milliard de dollars. Au moment de la vente, Elon Musk possédait à titre personnel 11,7 % de Paypal, ce qui représente tout de même 180 millions de dollars !

Création de SpaceX et Tesla

Passionné par l’espace, Elon Musk est déçu par la NASA, qui selon lui manquerait d’ambition. C’est ainsi qu’en 2002, l’intéressé fonde Space Exploration Technologies (SpaceX). Sont ainsi développés et mis en service des véhicules de lancement spatiaux tels que les Falcon 1 et 9 ainsi que le vaisseau cargo Dragon. Actuellement, SpaceX – qui a récemment battu quatre nouveaux records de lancement – développe le vaisseau spatial Starship prévu pour 2023, anciennement nommé Big Falcon Rocket (BFR). Avec son vaisseau, SpaceX s’est également positionné sur la conquête de Mars et un vol en équipage est programmé pour 2024. Un an plus tôt, il est prévu d’envoyer le milliardaire japonais Yusaku Maezawa et d’autres personnes de son choix effectuer un tour de la Lune.

Crédits : Flickr/Official SpaceX Photos

Concernant Tesla, Elon Musk n’est pas à l’origine de la création de cette société fondée en 2003 – contrairement aux idées reçues. Ce dernier entrera en revanche dans le capital l’année suivante et n’en prendra le contrôle et la direction qu’en 2008. Rendant hommage à l’inventeur Nikola Tesla, la société a pour but de fabriquer des voitures électriques sportives et de luxe. Ainsi, depuis sa création, Tesla a lancé les Roadster I et II, la Model S, la Model X, la Model 3, et débutera prochainement la production du Model Y (SUV), du Semi Truck (camion) et du Pickup Truck (pick-up).

Crédits : Pixabay

Une incroyable polyvalence

Outre SpaceX et Tesla, Elon Musk s’est lancé dans la création de nombreux autres projets. Citons par exemple le projet Powerwall (2015) – lancé sous la marque Tesla – relatif au stockage d’énergie par le biais de batteries lithium-ion, le centre OpenAI (2015) travaillant sur l’intelligence artificielle ainsi que The Boring Company (2016). Ce dernier est destiné à créer un réseau de voies souterraines dans certaines grandes villes afin de réduire les embouteillages.

Citons également la startup Neuralink dont le but affiché est de mettre au point un moyen de relier le cerveau humain à des circuits intégrés. Le but ? Fusionner les intelligences humaine et artificielle ! Un premier dispositif a d’ailleurs été annoncé pour 2021. Par ailleurs, Elon Musk est à l’origine du projet de recherche lancé en 2013 connu sous le nom d’Hyperloop, sur lequel planchent actuellement de nombreux acteurs technologiques et industriels.

Un personnage haut en couleur

Elon Musk est une personnalité fantasque, n’hésitant pas à faire d’importants coups de communication et autres déclarations fracassantes. Voici quelques exemples de frasques « by Elon » :

– En fin d’année 2016, Elon Musk devient conseiller du président Donald Trump, un poste qu’il abandonnera en juin 2017 après le désengagement des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

– En juillet 2017, Elon Musk estime que l’IA incarne « le plus grand danger auquel nous serons confrontés en tant que civilisation ». Quelques mois plus tard, l’intéressé déclarera que dans quelques années, les robots seront trop rapides pour être vus ! Un an plus tard, Elon Musk fera partie des 2 400 signataires d’un engagement dont le but est de dissuader les entreprises militaires de construire des systèmes d’armes létales autonomes. Selon les signataires, ceux-ci pourraient ouvrir la voie à une nouvelle génération d’armes de destruction massive.

– En janvier 2018, la société The Boring Company commercialise un lance-flamme-chalumeau sous le prétexte de financement de projet. Au même moment, la Tesla Roadster personnelle d’Elon Musk est lancée d’en l’espace et vient d’ailleurs tout juste de passer l’orbite de Mars.

– En juillet 2018, Elon Musk s’en prend violemment à un spéléologue britannique ayant critiqué sa solution apportée pour sauver les jeunes coincés dans une grotte en Thaïlande.

– En septembre 2018, Elon Musk fume un joint de cannabis et boit du whisky lors d’une interview en direct à la radio (Joe Rogan Experience), expliquant être épuisé par ses semaines de 120 heures. Lors de cette même interview déjantée, l’intéressé explique que l’humanité est probablement piégée dans une sorte de simulation informatique. Cet événement aura pour effet de faire plonger le cours de l’action de Tesla à Wall Street. Quelques semaines plus tard, visiblement bien conseillé par son entourage, Elon Musk laissera sa place de CEO de Tesla.

– En novembre 2018, Elon Musk a estimé à 70 % ses chances de toucher lui-même le sol martien un jour.

Sources : TeslaEncyclopedia Britannica

Articles liés :

Voici la liste des choses prévues par Elon Musk d’ici 2030

Voici ce que les habitudes de sommeil d’Elon Musk feraient à votre corps

Elon Musk vient de publier ses plans pour coloniser Mars