in

Le patron de la NASA évoque les récentes observations d’OVNI

Crédits : Wikipédia

Bill Nelson veut y croire. Le patron de la NASA est revenu il y a quelques jours sur la vague d’observations d’OVNI très médiatisées par des pilotes de la marine américaine. Il n’exclut pas l’idée que ces phénomènes puissent effectivement témoigner de la présence d’une forme de vie extraterrestre sur Terre.

Il y a quelques mois, le « spécialiste des ovnis » Jeremy Corbell partageait les images d’un PAN (pour phénomène aérien non identifié) disparaissant dans l’océan au large de San Diego, en Californie. Le Pentagone avait ensuite confirmé l’authenticité de ces images. Cette nouvelle « rencontre » n’était que la dernière en date, attisant une fois de plus l’intérêt de la presse comme du public, au point de forcer les autorités américaines à considérer le sujet.

De cette intention est né un rapport publié en juin dernier au sein duquel le Pentagone revenait sur ces récentes observations d’OVNI enregistrées un peu partout sur la planète. Dans ce papier, les responsables du renseignement expliquaient alors n’avoir décelé aucune preuve que les phénomènes aériens observés ces dernières années sont des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

En revanche, ce rapport concédait que beaucoup des phénomènes observés restaient encore difficiles à expliquer, notamment par le niveau d’accélération des objets concernés, ainsi que par leur capacité à changer de direction ou à s’immerger. Enfin, pour les autorités, certains de ces phénomènes aériens auraient pu être une technologie expérimentale testée par une puissance rivale, très probablement la Russie ou la Chine.

ovni océan
Crédits : Jeremy Corbell / YouTube

« On ne sait pas de quoi il s’agit »

Cela étant dit, Bill Nelson, ancien astronaute et sénateur de Floride, et actuel administrateur de la NASA, est récemment revenu ces OVNIS lors d’une interview en direct avec l’Université de Virginie. Le patron de l’agence spatiale a notamment rappelé que plus de 300 observations reconnues d’objets volants non identifiés avaient été enregistrées par les autorités américaines depuis 2004.

« J’ai parlé à ces pilotes. Ils ont vu quelque chose, leurs radars se sont verrouillés dessus, et ils ignorent de quoi il s’agissait. Nous ne savons pas non plus de quoi il s’agit« , a-t-il expliqué au professeur Larry Sabato, directeur du Center for Politics de l’Université de Virginie. « Nous espérons simplement que ce genre de technologie n’appartient pas à l’un de nos adversaires ici sur Terre« .

Compte tenu de ces observations, le patron de la NASA n’a pas non plus exclu qu’il puisse s’agir d’une technologie extraterrestre, évoquant l’idée que des conditions semblables à la Terre, qui ont permis notre expansion, pourraient également exister dans cet univers composé de milliards d’autres soleils et de milliards d’autres galaxies.

« Il y a même des théories selon lesquelles il pourrait y avoir d’autres univers« , a-t-il ajouté. « Si c’est le cas, qui suis-je pour dire que la planète Terre est la seule à supporter une forme de vie civilisée et organisée comme la nôtre ?« .