Pourquoi la bière donne-t-elle tant envie d’uriner ?

On dit souvent qu’il ne faut pas aller aux toilettes après la première bière. Mais qu’en est-il réellement? Comme tout liquide absorbé, lorsqu’on boit de la bière, il faut bien l’évacuer à un moment donné. Cependant, le besoin d’uriner se fait plus pressant après avoir bu de la bière que si la même quantité d’eau avait été absorbée. Comment cela se fait-il?

L’absorption d’alcool entraîne temporairement la suppression d’une hormone anti-diurétique appelée vasopressine ou ADH. Grâce à cette hormone, le corps retient plus longtemps certains fluides de façon à pouvoir en extraire le plus de substances utiles possible. Cette hormone est très utile, étant donné que notre corps filtre environ 180 litres de liquide chaque jour et que nous n’en expulsons que 2 litres par jour au maximum. L’ADH permet en fait au corps de réabsorber ce surplus d’urine. Du coup, quand la vasopressine disparaît, les liquides sont moins bien recyclés, et la quantité d’urine dans la vessie augmente.

On peut également constater que les boissons gazeuses augmentent la pression sur la vessie. En effet, l’acide carbonique va entraîner une hyperactivité de la vessie. Par exemple, le fait que le vin donne moins envie d’uriner que la bière s’explique simplement par le fait que le vin contient moins d’acide carbonique. Les effets contraires de l’ADH et de l’acide carbonique permettent donc de prouver scientifiquement pourquoi boire plus de bière donne davantage envie d’uriner, mais ils n’expliquent pas pourquoi la vessie semble incapable de retenir quoi que ce soit après le premier passage aux toilettes.

Ce premier passage aux toilettes semble être une sorte de déclic qui provoque une envie d’uriner récurrente et il y a une explication scientifique à ce phénomène. Quand nous n’urinons pas pendant un certain temps, nos tissus perdent en sensibilité et s’habituent à la sensation d’une vessie pleine, de la même manière dont nous n’avons vraiment conscience que notre peau est en contact avec nos vêtements. Ainsi, la vessie ne dérange pas et donc en n’urinant pas pendant un certain temps, l’envie d’uriner ne se fait pas ressentir. Mais après le premier passage aux toilettes, le cerveau s’habitue à la sensation d’une vessie vide, et provoque le besoin d’uriner dès que celle-ci est à nouveau pleine.

Source : generalkulture ; motherboard ;