in ,

Bienvenue dans la Quiet Zone, là où toutes les ondes sont proscrites

Crédits : NRAO/AUI

Le rêve des électrosensibles. Aux États-Unis, il existe la « Quiet Zone », une zone libre de toutes ondes qui abrite Green Bank, un petit havre de paix composé de 143 habitants. Tout objet émettant des ondes y est proscrit, et ce afin de ne pas gêner le bon fonctionnement d’un télescope géant.

C’est à cheval entre trois États, la Virginie, la Virginie-Occidentale et le Maryland que se situe la Quiet Zone, un espace de 33 000 km² (une région française) où sont interdits téléphones portables, Wifi, radios, antennes relais et même micro-ondes… C’est la Commission Fédérale des Communications qui y a mis en place le décret de 1958, interdisant la moindre onde dans cette zone afin de protéger le bon fonctionnement d’un télescope géant, propriété de la NSA, les services de renseignements militaires.

C’est à Green Bank que se trouve donc ce télescope haut de 150 mètres qui étudie « le cycle de vie des étoiles, les quelques secondes après le Big Bang, les ondes gravitationnelles » comme l’explique Mike Holstine, le responsable du NRAO, le National Radio Astronomy Observatory. Véritable bijou d’observation, il est le télescope le plus sensible au monde, capable de « recevoir un signal équivalent à l’énergie d’un flocon de neige touchant le sol ». Mais pour rendre cela possible, l’environnement radio dans un rayon de 150 km doit être extrêmement silencieux.

La zone abrite donc ce télescope traqueur des signaux venus de l’espace, mais il compte aussi un village, paradis des électrosensibles. Composé actuellement de 143 habitants dont la majeure partie souffre de cette pathologie, ce village vit à son rythme, tout doucement. L’utilisation du moindre appareil électronique y est effectivement impossible, seules quelques cabines téléphoniques subsistent en cas de situation urgente.

sources : npr, lexpress

– Illustration : NRAO/AUI