in

Bientôt un vaccin contre le mélanome ?

Crédits : National Cancer Institute

Une équipe de chercheurs teste actuellement un nouveau nanovaccin empêchant la propagation du mélanome chez la souris. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Nanotechnology.

Le mélanome est l’une des formes les plus dangereuses de cancer de la peau en raison de sa propension à se propager vers d’autres organes. Détecté assez tôt, il se guérit très bien grâce à une approche chirurgicale dans un premier temps, mais aussi grâce à plusieurs autres modalités de traitement telles que la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie. Des progrès ont effectivement été réalisés au cours de ces dernières années. En revanche, nous n’avons pas encore développé de méthode 100% efficace contre le cancer. En ce sens, des chercheurs se penchent actuellement sur une approche vaccinale. Et les premiers résultats semblent prometteurs.

Stimuler le système immunitaire

Développé par des chercheurs de l’Université de Tel Aviv, le vaccin contient deux anticorps (anti-PD1 et anti-OX40) contenus à l’intérieur d’une nanocapsule en polymère biodégradable. L’idée consiste à stimuler le système immunitaire des sujets afin qu’il puisse s’attaquer aux cellules tumorales.

Ce nanovaccin a été testé sur deux groupes de souris. Les premières présentaient un mélanome, et les secondes étaient en bonne santé. Après injection du traitement, il a été constaté que le traitement retardait considérablement l’évolution de la maladie chez les souris déjà infectées. Mais plus important encore, le vaccin semblait avoir un effet préventif sur les souris en bonne santé chez qui on avait injecté des cellules tumorales. Autrement dit, les chercheurs ont voulu rendre les rongeurs malades, mais aucun n’a finalement développé de cancer.

vaccin mélanome peau cancer
Un mélanome. Crédits : Wikipédia

Une méthode qui pourrait s’étendre à d’autres cancers

D’autres tests ont également suggéré que le traitement pouvait être efficace sur des cellules de mélanome métastatique humain (métastases cérébrales). Ces tests ont été menés sur des cellules prélevées et non directement sur les patients. Ces recherches ne sont donc que préliminaires, mais elles méritent un œil plus attentif.

Nos recherches ouvrent la porte à une approche totalement nouvelle – l’approche vaccinale – pour un traitement efficace du mélanome, même aux stades les plus avancés de la maladie“, explique Ronit Satchi-Fainaro, principal auteur de l’étude. Il note également que ces travaux pourraient servir de base pour le développement de nanovaccins contre d’autres formes de cancer.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs détaillait également les résultats prometteurs de la première phase de test clinique d’un vaccin contre le cancer colorectal. Or; ce dernier est l’un des plus meurtriers de la planète.

Articles liés :

La peur des vaccins menace officiellement la santé mondiale

Étude : aucun lien établi entre le vaccin TDCa et l’autisme

Des scientifiques ont créé un vaccin contre le cancer 100% efficace chez les souris