in

Bientôt un nouveau traitement contre l’arthrose ?

Crédits : Pixabay

Une substance naturelle contenue dans un champignon infectant les chenilles pourrait offrir un nouvel espoir de traitement aux personnes souffrant d’arthrose. Vous retrouverez les détails de l’étude dans la revue Scientific Reports.

L’arthrose est une maladie articulaire chronique liée à l’âge. On estime qu’environ une personne de plus de 45 ans sur trois est touchée par la maladie. Chez les concernés, le cartilage se dégrade et se fracture en petits morceaux. Ceux-ci viennent ensuite “flotter” librement dans le liquide synovial. La condition provoque une inflammation de la membrane synoviale, et rend les articulations encore plus vulnérables aux coups et à l’usure. Il existe des traitements pour soulager la douleur, mais leur efficacité est limitée, et les effets secondaires sont nombreux.

La solution dans un champignon ?

L’idée serait alors de pouvoir développer des moyens de traitements non toxiques, et sans effets indésirables. Et la solution pourrait se trouver dans un champignon, nous révèle une étude. La cordycépine, un composé actif isolé du champignon Cordyceps militaris, infestant habituellement le corps des larves de lépidoptères, s’est en effet révélée efficace dans le traitement de l’arthrose chez les souris. Le pouvoir de ce composé réside en sa capacité à pouvoir réduire le processus dit de polyadénylation.

« Le composé naturel de la cordycépine est dérivé d’un champignon célèbre en Extrême-Orient pour ses propriétés médicinales, explique la chercheuse Cornelia De Moor, de l’Université de Nottingham (Royaume-Uni). Dans cet article, nous montrons que ce composé réduit la douleur et stoppe la progression de la maladie chez les modèles animaux, grâce à un mécanisme différent de tout autre analgésique anti-inflammatoire connu. Celui-ci affecte la dernière étape de la fabrication d’un ARN messager, la polyadénylation ».

arthrose
Bientôt un nouveau traitement contre l’arthrose ? Crédits : CCO Domaine public

Un travail prometteur

Pour De Moor et son équipe, ce nouveau traitement pourrait, à terme, aider les patients pour qui d’autres traitements ont échoué. « Nous espérons que la cordycepine sera le fondateur d’une nouvelle classe d’analgésiques : les inhibiteurs de la polyadénylation, poursuit la chercheuse. Néanmoins, il reste un long chemin à parcourir avant qu’un médicament dérivé de la cordycépine soit disponible pour l’Homme, mais notre travail est très prometteur. Nous sommes très enthousiastes quant aux perspectives ».

Le docteur Stephen Simpson, de Versus Arthritis, qui finance en partie ce projet, se montre lui aussi très enthousiaste. « La douleur persistante change la vie des personnes arthritiques, dit-il. Nous sommes donc ravis de soutenir cette recherche qui a conduit à ces découvertes fascinantes. Bien qu’à ses débuts, l’étude présente un grand potentiel pour aider les personnes souffrant de douleurs musculo-squelettiques ».

Source

Articles liés :

Ce qui permettait à nos ancêtres de survivre nous fait aujourd’hui souffrir

Pourra-t-on un jour être capables de régénérer nos membres perdus ?

Pourquoi vous devriez offrir une imprimante 3D à vos grand-parents