Bientôt des « robots ChatGPT » pour éviter la solitude ?

humain robot
Crédits : Yana Iskayeva / iStock

Et si l’on intégrait ChatGPT dans des robots afin de lutter contre la solitude chez les humains ? Des scientifiques croient en cette idée. En revanche, devenir ami avec une intelligence artificielle présente certains risques.

Une véritable option pour les personnes isolées

Il y a quelques semaines, le PDG d’OpenAI à l’origine de ChatGPT avait déclaré que les enfants auraient peut-être bientôt autant d’amis IA que d’amis humains. Plusieurs risques avaient été identifiés, notamment l’impossibilité pour l’IA de reproduire pleinement les interactions habituelles entre enfants ou encore les risques de ciblage publicitaire. Et si être ami avec une IA représentait tout de même une bonne solution pour vaincre la solitude, notamment chez les adultes ?

Murali Doraiswamy, professeur de psychiatrie et de gériatrie à l’Université Duke (États-Unis) est co-auteur d’une étude parue dans la revue Science Robotics le 12 juillet 2023. Avec son équipe également composée de chercheurs néo-zélandais, il rappelle que la meilleure solution actuelle est d’avoir un véritable ami. En revanche, les robots représenteraient une véritable option pour les millions de personnes isolées dans le monde, alors que la société ne donne toujours pas la priorité au lien social ou aux soins aux personnes âgées.

De plus, la solitude au quotidien est un véritable ennemi de la santé mentale, pouvant même favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires et donc, causer des décès prématurés. Ainsi, l’arrivée de tels « amis IA » sur le marché pourrait être bénéfique pour les nombreuses personnes seules.

robot pepper
Crédits : Alex Knight / Pexels

Des résultats encourageants

Dans le cadre de leurs travaux, les chercheurs ont observé des robots d’accompagnement boostés à l’IA dialoguer avec des humains. Cette interaction a notamment permis de réduire le stress et d’améliorer la cicatrisation d’une plaie mineure. Néanmoins, les chercheurs ont rappelé que les IA peuvent potentiellement devenir néfastes, si bien que mettre au point et diffuser ce genre de robots doit absolument inclure l’établissement de règles d’utilisation très claires.

« L’IA offre des opportunités passionnantes pour donner aux robots compagnons de meilleures compétences pour établir des liens sociaux. Mais nous devons veiller à élaborer des règles pour garantir que ces dernières soient morales et dignes de confiance. », a déclaré Elizabeth Broadbent, experte en médecine psychologique à l’Université d’Auckland (Nouvelle-Zélande).

Enfin, les chercheurs de l’étude ont mis au point la Companion Robot Impact Scale. Il s’agit d’une échelle permettant d’évaluer les bienfaits sur la santé physique et la solitude. Selon les premiers résultats, les robots compagnons ont des effets positifs sur les humains.