in

Bientôt des interfaces neuronales dans les casques de réalité virtuelle ?

cerveau intelligence
Crédits : Flickr / A Health Blog

Un éditeur de jeux vidéo imagine déjà le gameplay du futur en ce qui concerne la réalité virtuelle. Au centre de la manière de jouer, les yeux, les oreilles et les mains se trouveraient surpassés par le cerveau. Il est ici notamment question d’interfaces neuronales directes dont les premières pourraient faire leur apparition dans quelques années.

Quand nos sens deviendront obsolètes

Gabe Newell, cofondateur de l’éditeur de jeux vidéo Valve (saga Half-Life), a donné une interview au média néo-zélandais 1 News le 25 janvier 2021. L’intéressé a évoqué sa vision du jeu vidéo pour le futur. Selon lui, les interfaces neuronales directes (IND) et les interfaces cerveau-ordinateur (BCI) seront omniprésentes dans l’univers du jeu vidéo et plus particulièrement au niveau de la réalité virtuelle (VR). Si cela se produit, les sens habituellement utilisés – la vue, l’ouïe et le toucher – ne seront donc plus d’actualité. Il ne s’agit ici pas seulement de déclarations puisque Gabe Newell a évoqué certaines décisions allant dans ce sens.

En effet, Valve a récemment signé un partenariat avec OpenBCI, une société experte en interfaces IND open source. L’association de l’éditeur et de cette société pourrait alors déboucher sur la création d’un produit BCI grand public. Dans un premier temps, l’innovation pourrait prendre la forme d’un casque audio. Le but ? Interpréter les signaux cérébraux et communiquer de façon bilatérale avec notre cerveau.

réalité virtuelle
Crédits : Istock

D’immenses possibilités pour les développeurs

Rappelons qu’en novembre 2020, OpenBCI déclarait travailler sur Galea, une interface neuronale directe à destination des casques VR. Cette interface devrait à terme embarquer un électroencéphalogramme ainsi que des capteurs. Ceux-ci contrôleront les nerfs, les muscles, les mouvements des yeux, les propriétés de conduction de la peau ou encore la fréquence cardiaque. Ces équipements habituellement présents en médecine afin d’établir des diagnostics pourraient s’associer. L’objectif ? Évaluer les expressions faciales et les émotions humaines. Selon Gabe Newell, il est question de données qui pourraient donner d’immenses possibilités aux développeurs de jeux. Il s’agit pour ces derniers d’aller encore plus loin dans l’expérience d’immersion, qui n’est autre que le leitmotiv de la réalité virtuelle.

Le cofondateur de Valve a également estimé qu’il ne fallait pas créer un produit trop rapidement en fonction des découvertes dans ce domaine. Ceci ressemble fortement à une volonté de « verrouiller » la technologie. Toutefois, ce genre d’équipement pourrait réellement voir le jour et faire l’objet de tests dès 2022. Des jeux vidéos en réalité virtuelle au gameplay totalement inédit et novateur pourraient apparaître dans un futur à court terme.