in ,

Bientôt des enceintes connectées pour détecter les arrêts cardiaques ?

Source : Université d'état de Washington

Des chercheurs américains ont développé un prototype d’enceinte connectée capable de repérer les signaux sonores d’un arrêt cardiaque. L’objectif ? Prévenir les secours le plus vite possible afin de maximiser les chances de survie.

Détecter les signaux sonores

Il faut savoir que lorsqu’une personne est victime d’un accident cardiaque, ses chances de survie sont plus importantes en cas de soins prodigués rapidement. Néanmoins, à partir du moment où cette même personne se trouve seule à son domicile, celle-ci éprouvera malheureusement beaucoup de difficultés à prévenir les secours.

Dans un communiqué publié le 19 juin 2019, des chercheurs en intelligence artificielle de l’Université d’État de Washington (États-Unis) ont présenté leur innovation. Selon la publication, il est question d’une enceinte connectée dotée d’une intelligence artificielle capable de détecter les signaux sonores d’un arrêt cardiaque.

Il s’agit plus précisément d’algorithmes intégrant l’apprentissage automatique, dont la mission est de distinguer le son que produit une personne en cas d’attaque. Il s’agit de la respiration agonale, un phénomène principalement caractérisé par une respiration haletante et laborieuse accompagnée de vocalisations assez étranges.

Les meneurs de l’étude ont mis au point une enceinte prototype capable de détecter les arrêts cardiaques !
Source : Université d’État de Washington

En quoi consistait l’entraînement de l’IA ?

Les chercheurs ont entraîné leur IA en utilisant des données provenant des services d’urgence de Seattle. En effet, pas moins de 236 échantillons issus de 162 enregistrements d’appels téléphoniques d’urgence ont été intégrés. Par ailleurs, des enregistrements de respiration agonale récupérés auprès d’une étude du sommeil ont été utilisés, et ce afin d’éviter les faux positifs. Les meneurs de l’étude ont également pensé à intégrer des bruits parasites tels que des klaxons de voiture, des miaulements de chats ou aboiements de chiens ainsi que du bruit généré par une climatisation.

Selon les résultats, il semble que cette innovation soit pleine de promesses. En effet, l’enceinte prototype est parvenue à détecter les signes d’arrêt cardiaque dans 97 % des cas à une distance d’environ 6 mètres du son de respiration agonale. Par ailleurs, le nombre de faux positifs est très faible (0,14 %). Ainsi, cette intelligence artificielle pourrait donc un jour se retrouver dans des enceintes connectées disponibles dans le commerce, afin de prévenir rapidement les secours en cas d’attaque cardiaque.

Sources : Medical XpressPresse Citron

Articles liés :

Les femmes reçoivent moins de massages cardiaques à cause de leurs seins !

De plus en plus de jeunes semblent touchés par les crises cardiaques

Une pilule contre la dysfonction érectile efficace pour traiter l’insuffisance cardiaque ?

Notez cet article