in

Besançon : la capitale comtoise en tête de liste des villes les plus obsédées de France

Crédits : iStock

En se basant sur les résultats de recherche de Google Trends, un outil permettant la géolocalisation des requêtes du mot « sexe » dans le célèbre moteur de recherche, on pouvait voir qu’en 2015, Besançon figurait en tête du hit-parade des villes les plus obsédées de France.

Le sexe, un tabou ? Pas chez nous !

Bien connue pour sa micro-mécanique, pour son industrie horlogère, pour son Centre de Langues Appliquées, pour sa citadelle ou encore pour ses magnifiques rives du Doubs, la capitale comtoise l’est beaucoup moins pour son intérêt envers le sexe.

Et pourtant, l’outil Google Trends, permettant d’analyser les recherches sur le célèbre moteur, prouvait que le mot « sexe » y était le plus recherché. Même si ce n’est plus le cas aujourd’hui, Besançon reste encore et toujours dans la liste des départements les plus intéressés.

Les salons de l’Érotisme bisontins, un succès fou

Il n’y a qu’à voir les succès multiples des Salons de l’Érotisme ayant eu lieu à Besançon entre 2006 et 2013. Vacillant d’année en année entre le plus gros Salon de l’Érotisme en France au deuxième, troisième ou encore quatrième plus gros, ces Salons ont toujours connu un succès fou dans le Doubs durant ces sept années, allant jusqu’à 20 000 visiteurs en 2010. Une fréquentation absolument exceptionnelle pour un Salon de l’Érotisme français.

Jusqu’au jour où les visiteurs ont commencé à s’en lasser, ne permettant plus une stabilité suffisante à l’événement pour se reproduire, privant les adeptes de sexe de leur événement favori depuis 2013. Mais ce phénomène n’était pas limité à la Franche-Compté ; un peu partout en France, le tabou se levait et les Salons de l’Érotisme tombaient dans la banalité.

Le Salon de l’Erotisme de retour chez les Bisontins

Mais après 4 ans d’abstinence, les mœurs ont bien changé, les Salons de l’Érotisme ont innové et aujourd’hui, on assiste à un grand retour de ce type d’événement. Découverte d’extenseur pénien qui épaissit le sexe masculin, animations érotiques plus qu’osées, lap-dance publiques, spectacles euphorisants, les organisateurs d’événements érotiques ont remis le paquet afin d’attirer un tout nouveau public en quête de prestations toujours plus extravagantes les unes que les autres.

Cette année en juin, la salle d’exposition de Besançon, Micropolis, a donc eu droit à son salon So Sexy à nouveau, au grand bonheur des habitués. Et vu la fréquentation qu’il a connu, cela nous laisse penser que la capitale Comtoise n’en est pas moins obsédée que par le passé !

Avatar

Rédigé par Raphaël Rezvanpour