in

L’étonnante technique des bélugas pour exprimer leurs sentiments

Une étude récemment publiée par le Canisius College révèle un étonnant système de communication chez les bélugas. Ces mammifères marins d’une intelligence rare disposent d’un système de communication évolué permettant d’exprimer leurs sentiments à travers des bulles.

Réflexions élaborées et relations sociales complexes figurent parmi les critères qui définissent une intelligence animale de haut niveau. Les bélugas, par exemple, sont des mammifères d’une intelligence rare dans le monde animal, au même titre que les dauphins, ou les orques. Ils sont donc de nature très sociable, et lorsqu’ils pénètrent dans les estuaires, ils peuvent se compter par milliers (c’est d’ailleurs ce qui les rend vulnérables à la chasse). Ainsi, pour gérer toutes ces interactions, le béluga possède une gamme d’une cinquantaine de vocalisations allant du sifflement, au claquement, au cliquètement ou au tintement. Mais pas seulement ! Selon une récente étude, ces spécimens disposeraient d’un système de communication complexe, évolué, permettant d’exprimer leurs sentiments à travers des bulles.

Sous l’eau, les bélugas font des bulles. C’est d’ailleurs ce qui les rendent, malheureusement, si attrayants dans les parcs animaliers. Mais cet étrange comportement intrigue les chercheurs depuis longtemps. Comme vous et moi, le béluga retient sa respiration quand il se pavane sous les eaux. Faire des bulles revient donc, en quelque sorte, à perdre une partie de l’air nécessaire à leur survie sous l’eau. Alors pourquoi le faire ? Pour tenter de comprendre, une équipe de chercheurs du Canisius College, au Canada, a passé près de huit ans à étudier les bulles de ces cétacés du parc zoologique Marineland situé à Niagara Falls. Ils ont alors mis en évidence un système de communication complexe, où différents types de bulles sont utilisées pour communiquer des humeurs différentes.

Pour en arriver à ces conclusions, l’équipe a répertorié et analysé plus de 11.000 événements de formation de bulles. Les résultats de ces travaux de recherche révèlent l’existence dans 97,2 % des cas de quatre types distincts de bulles sous-marines dont chacun permet au béluga d’exprimer une humeur bien précise. Joueur surpris ou agressif, à chaque situation sa forme de bulle.

Les gouttes formées par les évents et les anneaux soufflés par la bouche semblent par exemple emprunter une fonction ludique. Les exhalations d’air par les évents se produisent en revanche lorsqu’un spécimen est effrayé ou surpris. Un comportement principalement observé chez des femelles adultes, visiblement plus réactives que leurs congénères mâles. Ces derniers manient de leur côté davantage les jets de bulles formés par leurs évents. Considérés comme une forme d’agression chez les baleines à bosse, ils révèlent chez les bélugas un comportement pacifique entre mâles (adultes et juvéniles).

Enfin, les chercheurs ont constaté que près de 90 pour cent des bulles émises provenaient de l’évent ; les 10 pour cent restants étant libérés par la bouche des baleines. Ils ont également observé qu’il y avait des « jours à bulles » et des « jours sans bulles », possible conséquence d’influences extrinsèques comme la météo et d’autres variables environnementales connues pour influencer les comportements de nombreuses espèces de baleines. Toutefois, les bélugas étant ici observés en piscine, avec un environnement stable, une explication sociale de cette variation au jour le jour est également possible.

Source : maxisciences/Canisius College