in

La Belgique veut construire une île artificielle pour protéger son littoral

Il y a une dizaine de jours, un ministre flamand a fait l’annonce d’une étude en cours visant à déterminer la viabilité de l’établissement d’une île artificielle au large du rivage de la station balnéaire de Knokke-Heist. Le but est de protéger le littoral des tempêtes ainsi que de l’élévation du niveau de la mer.

La région belge de Flandre avait présenté un vaste plan de protection du littoral en 2014, baptisé Masterplan Vlaamse Baaien (fichier PDF). La construction de l’ile artificielle proche de Knokke-Heist, annoncée par le ministre de la Mobilité et des Travaux publics Ben Weyts, devrait être effective en 2020, si les études démontrent la fiabilité d’une telle initiative.

« Nous avons observé que depuis 1927 l’eau a augmenté de 1,4 mm par an. Depuis les années 90, c’est 4,4 mm par an. Et si nous voulons protéger la côte jusque 2100, nous devons prendre des mesures supplémentaires » indique le ministre.

La future île a été pensée pour couvrir une surface de 40 hectares, et devrait s’étendre à l’avenir sur près de 450 hectares, soit 4,5km² (pour une longueur de 6km) et serait située à 1,2 km du littoral. Le projet est à prendre très au sérieux puisque la région de Flandre vient de débloquer la somme de 8 millions d’euros afin de financer l’étude préliminaire.

« L’importation de sable protège la Côte jusqu’en 2050. Mais avec ce nouveau plan et une île, nous pourrons protéger le tout jusqu’en 2100 avec une vision à plus long terme » explique le secrétaire d’État belge Philippe De Backer.

La Belgique souhaite donc suivre les traces de son voisin néerlandais, qui a déjà construit quatre îles artificielles, pour d’autres utilisations, à savoir Pampus abritant un fort (0,03 km²), Neeltje Jans, un parc naturel (2,85 km2), ou encore de loin la plus étendue, Flevoland avec ses 2412,30 km², la douzième province du pays. Les Pays-Bas, dans la capitale Amsterdam, ont même bâti un quartier résidentiel entièrement sur l’eau, abritant 16 000 personnes depuis 2011 : IJburg, une véritable petite ville flottante.

Sources : L’Actu du NautismeRTL Info