in

Espoir : deux nouveaux bébés rhinocéros de Java aperçus en Indonésie

Crédits : Ministère de l'environnement et des forêts d'Indonésie

Deux nouveaux bébés rhinocéros de Java ont été repérés en Indonésie. Nommés Helen et Luther, ils représentent un véritable espoir pour cette espèce au bord de l’extinction.

Les rhinocéros de Java (Rhinoceros sondaicus) sont l’une des cinq espèces de rhinocéros toujours présentes sur Terre. C’est aussi l’une des plus menacées. Autrefois répandus dans toute l’Eurasie et en Afrique, ces mammifères ont été victimes de braconnage et de la perte de leur habitat. Résultat : leur population est tombée à seulement 62 individus en 2013, tous contenus dans le parc national d’Ujung Kulon de 5 100 hectares, à l’ouest de Java.

Depuis, des efforts de conservation ont été déployés dans le but de sauver l’espèce. Et ça paye. En août 2020, on dénombrait en effet 72 rhinocéros dans le parc. À cette population en hausse viennent désormais s’ajouter deux nouveaux individus, nommés Helen et Luther, repérés en septembre aux côtés de leur mère par des pièges photographiques installés il y a quelques mois par le ministère indonésien de l’Environnement et des forêts.

Les naissances de ces deux petits sont donc un nouveau signe encourageant pour l’espèce qui reste malgré tout en danger. On dénombre donc aujourd’hui 74 individus, dont 40 mâles et 34 femelles. Sur cet échantillon,  57 sont soit adolescents soit adultes et 15 sont des petits.

rhinocéros
Helen, la petite femelle et sa mère capturées par un piège photographique. Crédits : Ministère indonésien de l’Environnement et des forêts

Le rhinocéros de Sumatra

L’Indonésie s’emploie également à préserver le rhinocéros de Sumatra à deux cornes (Dicerorhinus sumatrensis) qui est également au bord de l’extinction avec moins de 80 individus restants. La plupart évoluent sur l’île de Sumatra, tandis que le reste se disperse sur la partie indonésienne de Bornéo.

Si l’Homme a effectivement joué un rôle important dans le déclin de l’espèce, on souligne également le fait que ces animaux sont en mauvaise posture depuis plusieurs milliers d’années déjà.

En effet, d’après le séquençage de son génome, nous savons que cette espèce était très nombreuse (environ 60 000) il y a environ un million d’années. Toutefois, il y a environ 10 000 ans, un afflux d’autres animaux jumelé à la hausse du niveau de la mer (fin de l’âge de glace et fragmentation de son habitat en îles isolées) a exercé une pression importante sur l’espèce. Il y a 9 000 ans, il ne restait plus que 700 de ces animaux dans le monde. Depuis, l’espèce n’a jamais pu se relever.

Rappelons enfin que les trois autres espèces de rhinocéros restantes dans le monde sont le rhinocéros indien (Rhinoceros unicornis), le rhinocéros blanc (Ceratotherium simum) et le rhinocéros noir (Diceros bicornis).