in

Un bébé né à 21 semaines survit et bat un record

Crédits : Andrea Mabry/Université d'Alabama à Birmingham

Selon le Guinness World Records, un bébé né à 21 semaines de gestation en Alabama il y a quelques mois est officiellement le bébé le plus prématuré au monde à avoir survécu. Sa sœur jumelle n’a malheureusement pas répondu aux traitements.

« Nous étions en territoire inconnu »

Curtis Means et sa sœur jumelle, C’Asya Means, sont nés le 5 juillet 2020 à l’hôpital de l’Université d’Alabama, à Birmingham. Au moment de leur venue au monde, les deux bébés n’avaient que 21 semaines et un jour d’âge gestationnel. Les médecins estimaient alors leurs chances de survie à moins de 1%. Si C’Asya est malheureusement décédée le lendemain, la fréquence cardiaque et les niveaux d’oxygène de son frère Curtis ont néanmoins commencé à s’améliorer. De retour le lendemain matin, Colm Travers, professeur adjoint à la division de néonatologie de l’établissement, était stupéfait.

« Nous n’avons jamais pu amener un bébé aussi jeune à l’unité de soins intensifs néonatals, donc [Curtis] était littéralement le premier de son genre« , a déclaré au Guinness World Records le Dr Brian Sims, de garde lorsque la mère des jumeaux, Michelle Butler, est arrivée à l’hôpital. « Nous étions en territoire inconnu. »

Effectivement, Curtis a défié toutes les probabilités scientifiques. L’âge et le poids à la naissance sont deux prédicteurs clés de la survie d’un bébé. Les chances de survie augmentent également si un bébé est une fille ou si la mère a reçu des stéroïdes pour aider au développement des poumons avant la naissance du bébé. Or, tous les critères, Curtis ne les remplissait pas.

bébé prématuré
Curtis Means est le bébé le plus prématuré au monde à avoir survécu. Crédits : Université de l’Alabama à Birmingham

Une sortie après neuf mois d’hôpital

Curtis, qui ne pesait que 420 grammes à sa naissance, soit environ un septième du poids moyen d’un bébé né à terme, a naturellement reçu des soins médicaux constants pour l’aider à réguler sa température corporelle et à se nourrir. Il est également resté sous ventilateur pendant trois mois. Au fil du temps, il a continué à défier les pronostics, à la stupéfaction de sa famille et de l’équipe médicale.

En avril 2021, l’équipe de l’unité régionale de soins intensifs néonatals a finalement célébré sa sortie après 275 jours à l’hôpital. Il dépendait néanmoins toujours d’une sonde pour se nourrir et d’oxygène en bouteille pour respirer. Ce n’est qu’après son premier anniversaire que le record du jeune Curtis, appelé aussi « Poodie » par sa famille, a officiellement été reconnu par le Guinness.

Richard Hutchinson, le précédent détenteur du record, était né un jour seulement après Curtis, à 21 semaines et 2 jours de gestation, le 5 juin 2020.