in

Des milliers de beagles sauvés d’une ferme d’élevage médicale

beagles
Crédits : Sermsak Rattanagowin

Soutenue par le ministère américain de la Justice, la Humane Society of the United States (HSUS) a pu récupérer tous les beagles restants de la ferme d’élevage à des fins médicales d’Envigo à Cumberland, en Virginie. L’installation avait été fermée après avoir enfreint des dizaines de lois sur la protection des animaux.

Le calvaire de milliers de beagles

Envigo (en-VEE-go) est une organisation de recherche qui élève et propose des modèles de recherche aux industries pharmaceutiques et biotechnologiques, et autres organisations des sciences de la vie. Basée à Indianapolis (Indiana), cette société dirige une trentaine de sites répartis en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient.

Jusqu’à récemment, Envigo possédait et exploitait un centre de recherche et d’élevage à Cumberland, en Virginie. L’installation abritait plus de cinq mille beagles (race docile et soumise) vendus pour la recherche médicale. Après une inspection en juillet 2021, les inspecteurs du Département de l’agriculture des États-Unis ont épinglé Envigo pour vingt-six violations de la loi sur la protection des animaux. Une nouvelle inspection en octobre 2021 a également mis en lumière des infractions répétées.

D’après les différents rapports, plus de trois cents chiots étaient morts de « causes inconnues » dans l’établissement entre le 1er janvier 2001 et le 22 juillet 2021. Des documents ont également révélé que près de deux cents chiens avaient été euthanasiés sans sédation. Une enquête PETA a également révélé des entrepôts remplis de milliers de chiens gardés dans des conditions terribles (chaleur, insalubrité et maltraitance physique).

À la suite de plusieurs décisions de justice, l’installation d’Envigo à Cumberland, ainsi qu’une installation d’élevage de rongeurs appartenant à la même entreprise, ont été fermées en juin 2021. Depuis, on ignorait ce qu’il adviendrait des plus de quatre mille beagles encore présents sur le site. Ils ont finalement été sauvés.

beagles
Crédits : Nick115/Pixabay

Une vie meilleure

La propriété et la garde physique des chiens seront transférées à la Humane Society of the United States (HSUS) qui s’efforcera de les placer dans des foyers. L’association travaille à cette fin en collaboration avec plusieurs refuges et autres partenaires.

« Il s’agit de l’un des plus grands efforts de sauvetage de chiens jamais coordonnés. Savoir que ces chiens auront la vie qu’ils méritent et ne languiront pas dans des cages pour le reste de leur vie est tellement gratifiant« , a déclaré Sue Bell, directrice exécutive de Homeward Trails, une organisation d’adoption d’animaux de Virginie.

Au cours de ces derniers mois, plusieurs sénateurs américains ont également travaillé sur la loi de protection des animaux pour inclure de nouvelles normes de soins et de sécurité supplémentaires pour les éleveurs de chiens comme Envigo. Désormais, les éleveurs sont tenus de loger les chiens dans des enclos de taille appropriée avec un sol solide. Tous les chiens doivent également profiter d’un régime alimentaire adapté et faire des exercices réguliers.