in

La batterie de votre smartphone se vide trop vite ? C’est la faute de Facebook !

Capture

Il semble que la nouvelle version de l’application Facebook pour mobile consomme beaucoup d’énergie, à tel point que les batteries sont à plat plus souvent. Ce problème attise la colère des utilisateurs sur le Web.

« Elles partirent chargées pour aller travailler, elles revinrent à plat avant le repas »

Ce proverbe numérique, vous le connaissez peut-être si vous avez pour habitude de pester contre la faible autonomie de votre téléphone portable, ce qui se révèle être très ennuyeux surtout si vous oubliez votre chargeur.

Le fautif pourrait être le célèbre réseau social Facebook, en tout cas la nouvelle version de son application pour mobile. En effet, cette version ferait constamment appel à la géolocalisation en cas de déplacement de l’utilisateur, et ce dans le but d’élaborer un historique des mouvements.

Selon Le Monde, qui a interrogé Ari Grant, un des responsables de Facebook, le problème de batterie tant décrié sur le Web serait la conséquence de deux bugs. Le premier serait issu de ce que l’on nomme un bruit blanc qui se produirait lorsqu’un utilisateur quitte l’application après avoir regardé une vidéo. La session audio resterait alors active et générerait une consommation énergétique importante, comme si du son continuait à être diffusé, et ce en silence.

Facebook
Capture : Facebook

Le second bug serait une boucle CPU. Comme l’indique Ari Grant : « C’est comme un enfant qui, dans une voiture, demande “Quand est-ce qu’on arrive? Quand est-ce qu’on arrive? Quand est-ce qu’on arrive?” sans que cela ne permette de faire avancer la situation. »

Face à une méfiance générale qui s’installe, Facebook indique ne pas traquer ses utilisateurs. Il est tout de même préconisé de désactiver la géolocalisation dans les paramètres du téléphone, au moins pour revenir à une autonomie plus normale de la batterie. Quant au bruit blanc, le réseau social se défend de l’avoir utilisé volontairement.

Sources : France Info — Le Monde