in ,

Une batterie à base de lignine pour une recharge beaucoup plus rapide

foret pins arbres
Crédits : wmaster890 / iStock

Deux sociétés scandinaves ont récemment collaboré à la mise au point d’une nouvelle batterie qui se recharge plus rapidement que les autres. Elle intègre des « lignodes », un type d’anode provenant de la lignine (une fibre qui forme la partie sèche du bois lui donnant sa consistance).

Une première usine d’ici 2025

Le graphite représente depuis plusieurs années un composant indispensable à la fabrication des batteries lithium-ion dans le but d’équiper les voitures électriques. Ce même graphite sert à l’élaboration des anodes, autrement dit les électrodes correspondant au pôle négatif. En revanche, le matériau est souvent obtenu par pyrolyse, un procédé très polluant et très énergivore. Des chercheurs ont cependant récemment mis au point une méthode alternative. Elle consiste à fabriquer les anodes (lignodes) à partir de la lignine, la substance chimique qui imprègne les éléments ligneux du bois et lui donne sa consistance. Selon les responsables du projet, la batterie née de cette méthode se recharge beaucoup plus vite que les autres.

À l’origine de ce projet, nous retrouvons deux sociétés scandinaves : Stora Enso, un des leaders mondiaux de la production de papier, et Northvolt, experte dans le stockage d’énergie. Leur objectif était ici de réduire le plus possible les émissions de carbone résultant de la fabrication de batteries pour les voitures électriques. Les deux sociétés prévoient d’ailleurs l’installation d’une première usine pour la production de lignodes à vocation commerciale d’ici 2025.

La lignine, un matériau abondant avec une empreinte carbone faible

Dans un communiqué publié en juillet 2022, Stora Enso explique que la la culture d’arbres et la production de lignodes présente une empreinte carbone faible. Par ailleurs, ces mêmes lignodes ont une structure amorphe qui permet aux ions d’entrer en empruntant toutes les directions et de se déplacer plus facilement et plus rapidement par rapport au graphite. En somme, les taux de charge et de décharge sont plus importants.

lignode
Crédits : capture YouTube / Stora Enso

Un petit mot sur la lignine. Il s’agit de la seconde biosource la plus abondante sur Terre. En effet, il y en aurait plus de 45 millions de tonnes. Pourtant, les industries en exploitent seulement 2 %. Le reste sert à la production d’énergie en étant brûlé.

Enfin, outre la possibilité d’utiliser la lignine pour fabriquer des lignodes, celle-ci pourrait servir à fabriquer d’autres composants des batteries. L’étude publiée en février 2022 par l’Université Kung Hee (en Corée du Sud) évoque par exemple notamment l’électrolyte, le séparateur, la cathode ainsi que le liant.

Voici le projet de Stora Enso en vidéo :

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.