in

Base jump depuis la plus haute tour du monde

Crédits : Xof711 / Wikimedia Commons

En sautant depuis le Burj Khalifa, le plus haut édifice au monde situé à Dubaï, deux Français ont établi un nouveau record de base jump.

L’édifice qui culmine à 828 mètres sera bientôt dépassé par la « Kingdom Tower » et son kilomètre de haut. En attendant, c’est du sommet de cet immense bâtiment – grâce à une petite plateforme installée pour l’occasion – qu’ont pu sauter deux Français spécialistes de la discipline. Vince Reffet et Fred Fugen se sont entraînés durant plusieurs années avant de se lancer.

C’est « le saut d’une vie, une réalisation de trois années d’entraînement. Je suis heureux, nous avons atterri avec succès, l’accomplissement d’un rêve ! C’est le plus haut édifice du monde. Nous ne voulons pas nous faire peur. Les gens pensent que nous faisons du base jump parce que nous sommes fous, parce que nous aimons être effrayés. Mais nous aimons voler, nous amuser », a expliqué Vince Reffet.

Le base jump est considéré comme la discipline reine des sports de l’extrême. Elle consiste à sauter depuis des objets fixes tels des bâtiments ou des falaises dont la hauteur varie entre 50 et 1500 mètres. La vitesse du parachutiste augmente rapidement pour se stabiliser autour de 200 km/heure du fait des frottements de l’air. Ensuite, le sauteur ouvre son parachute pour atterrir en toute sécurité.