in

Une « balle intelligente » à l’essai en Russie

Crédits : stevepb / Pixabay

En Russie, il est l’heure de lancer une batterie de tests pour l’attendue « balle intelligente », mise au point par les créateurs du célèbre robot Avatar, capable d’être téléguidée et de frapper avec précision une cible jusqu’à dix kilomètres de distance. 

Fondée en 2013, la Fondation des perspectives de recherches est un organisme d’État dont le but est de mener des recherches scientifiques pour la défense et la sécurité de la Russie. C’est elle qui, en 2015, a présenté au président Vladimir Poutine le célèbre robot anthropomorphe baptisé « Avatar », construit par l’Institut central de recherche sur la construction de machines de précision, ce robot téléguidé fixé à un quad qui a été l’objet de nombreux détournements sur Internet.

C’est un autre projet de la Fondation qui est au cœur de l’actualité en Russie désormais, avec le lancement des phases de tests pour une « balle intelligente », comme l’a récemment annoncé Vitaly Davydov, directeur général adjoint de la Fondation. Concrètement, il s’agit d’une munition guidée à distance par une télécommande et qui est capable d’aller frapper avec précision une cible située jusqu’à dix kilomètres de distance. Des essais en mode non guidé ont déjà été réalisés, avec succès. « Notre travail se poursuit dans la bonne direction. Nous avons terminé la phase de création et la phase de tests en non-guidé, et pouvons désormais entamer les tests de la balle en mode guidé » a déclaré à ce sujet Vitaly Davydov.

Si peu d’informations sont pour le moment communiquées sur cette « balle intelligente », on sait tout de même qu’elle est équipée d’une télécaméra, d’un système de transmission de données et d’un gouvernail afin d’en corriger la trajectoire. Renfermant énormément d’électronique, le problème majeur de cette balle pour les ingénieurs est son calibre. De plus, ceux-ci ont dû renoncer au canon rayé, qui implique un mouvement circulaire, puisque ce type de mouvement ne peut pas être guidé et corrigé pendant le parcours de la munition.

Source