in

Des baleines deviendraient sourdes à cause de la marine britannique

Crédits : Alexis Rosenfeld Photographe

Actuellement, la Royal Navy procède à des explosions sous-marines afin de désactiver des bombes datant de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, une campagne pour l’environnement l’accuse de mettre à mal l’ouïe des baleines au point de les rendre sourdes.

Des précautions insuffisantes

Au Royaume-Uni, la Whale and Dolphin Conservation (WDC) mène en ce moment une campagne portant le nom de Stop Sea Blast. Cette campagne a pour objectif l’arrêt d’une pratique de la Royal Navy qui nuit aux baleines. En effet, la marine fait exploser des bombes datant de la Seconde Guerre mondiale, la plupart étant des bombes allemandes, afin de les désactiver. Ces explosifs doivent en effet être désactivés lorsqu’ils représentent un danger ou gênent des projets de construction en pleine mer.

Mais comment la marine s’y prend-elle ? Des plongeurs attachent une légère charge aux bombes avant d’activer la détonation à distance. Ceci engendre ainsi une forte explosion sous l’eau. Or, la WDC n’hésite pas à fustiger la Royal Navy qui ne tiendrait pas compte des dommages causés à l’ouïe des animaux marins.

Les militaires affirment vérifier à chaque fois qu’aucun animal ne se trouve dans la zone. Toutefois, une bombe explosant sous l’eau génère une forte onde sonore sur une distance de plus de 30 km. Les experts estiment que pour chaque explosion, une soixantaine d’animaux deviennent sourds. Or, le ministère de la Défense britannique a déclaré que la marine avait procédé à 107 explosions du même type sur les dix dernières années. Un rapide calcul permet d’estimer que plus de 6 000 animaux auraient ainsi perdu leurs capacités auditives.

Une meilleure technique qui reste inutilisée

Outre ce constat édifiant, la WDC estime aussi que la Royal Navy n’a absolument aucune excuse. Selon l’association, l’armée détient une technologie permettant de procéder à des déminages plus sûrs et surtout beaucoup moins bruyants. Plus précisément, 600 systèmes de déminage sont capables de désactiver des bombes sans générer une forte explosion sous-marine. Néanmoins, la Navy n’a jamais utilisé cette méthode qui pourrait pourtant préserver l’ouïe des baleines et autres animaux.

La technique en question consiste à poser une charge spéciale ayant pour mission de brûler rapidement l’enveloppe de la bombe avant d’enflammer les explosifs présents à l’intérieur. Dans un article du 6 juillet 2021, The Independent explique que le National Physical Laboratory (NPL) a mené des tests ayant permis de comprendre que cette méthode provoquait beaucoup moins de bruit sous l’eau. Il s’agit d’une déflagration de faible intensité permettant une réduction substantielle des conséquences sonores par rapport aux techniques habituelles. 

Rappelons que l’ouïe des mammifères marins est très importante dans leur vie quotidienne. Les individus ayant perdu leurs capacités auditives éprouvent beaucoup de mal à naviguer, à communiquer avec les autres et à trouver de la nourriture. Or, ces problèmes menacent évidemment la vie de ces animaux.