in

Cet avion de la China Airlines a fait face à des vents record au-dessus du Pacifique

China Airlines avion
Crédits : HuyNguyenSG / iStock

Récemment, plusieurs avions qui circulaient au-dessus de l’océan pacifique ont vu leur vitesse augmenter radicalement. Un appareil de la compagnie taïwanaise China Airlines a d’ailleurs même battu un record de vitesse. Cela s’explique par un courant-jet exceptionnel boosté par le célèbre phénomène climatique El Niño.

Un nouveau record de vitesse en vol

Les turbulences en avion sont la bête noire de nombreux voyageurs. En janvier 2024, nous évoquions d’ailleurs une carte mondiale interactive qui montre leur localisation en temps réel. Or, dans un article publié le 26 janvier 2024, le Washington Post a évoqué un autre événement qui pourrait augmenter la peur des avions chez certaines personnes. Le 25 janvier, un courant-jet (ou jet-stream) exceptionnel a en effet donné un élan énorme à un appareil de la compagnie aérienne nationale de Taïwan. Ayant décollé de la ville de Taipei à destination de Los Angeles (États-Unis), le vol China Airlines 5116 est arrivé à bon port avec une heure d’avance. Au-dessus de l’océan Pacifique, l’avion en direction de l’est a atteint une vitesse record de 1329 km/h. L’appareil a donc franchi le mur de son (Mach 1) et dépassé sa limite fixée à 1234,8 km/h.

Comme l’explique le quotidien, le courant-jet a été suralimenté par le phénomène climatique El Niño. Après son retour durant l’été 2023, on ressent donc les effets d’El Niño plus que jamais. Or selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), le phénomène avait de grandes chances de durer jusqu’en 2024 avec les effets indésirables que nous lui connaissons. Citons notamment le fait que certaines régions subissent d’intenses inondations en raison de plus fortes précipitations ou essuient davantage de périodes de sécheresse accrue. Évoquons aussi une influence sur la trajectoire et l’intensité des systèmes de tempêtes dans les océans et des effets sur les températures qui peuvent mettre à mal la faune marine.

avion
Crédits : den-belitsky / iStock

Un cas non isolé

La situation vécue par le vol China Airlines 5116 pourrait être unique. Néanmoins, en réalité, ce genre de phénomène a déjà eu lieu. Dans un autre article datant de février 2020, le Washington Post évoquait par exemple un précédent record établi par un Boeing 747 de la compagnie British Airways. L’appareil était passé près du Groenland à une vitesse de 1327 km/h et avait rallié Londres depuis New York en moins de cinq heures seulement.

Enfin, il faut savoir que les 25 et 26 janvier 2024, d’autres « super vols » ont été observés. Citons le vol 112 de la Philippine Airlines entre Manille et Los Angeles (1318 km/h) ou encore un autre vol de la China Airlines (vol 5382) avec une vitesse maximale de 1306 km/h. Évoquons également les vols 26 (Séoul-Atlanta) et 276 (Tokyo-Detroit) de la compagnie Delta qui ont atteint respectivement 1310 km/h et 1314 km/h.