in

L’avion de Venus Aerospace promet un Tokyo-Los Angeles en une heure

Crédits : Venus Aerospace

La startup aéronautique Venus Aerospace a récemment publié les premiers rendus de son futur avion hypersonique, baptisé Stargazer. Le véhicule, conçu pour accueillir une douzaine de passagers, promet de voler à plus de cinquante kilomètres d’altitude.

Fondée par Sarah « Sassie » Duggleby et le Dr Andrew Duggleby, Venus Aerospace travaille sur son avion hypersonique depuis 2020. La société a déjà levé trente-trois millions de dollars pour construire son premier appareil. Notez que le terme « hypersonique » fait référence à des véhicules ou des missiles capables de voyager à Mach 5 ou plus vite. Stargazer aurait pour sa part le potentiel d’atteindre Mach 9, soit neuf fois la vitesse du son.

Le véhicule est conçu pour accueillir jusqu’à douze passagers à 51,8 km d’altitude. Le véhicule ne s’aventurera donc pas dans l’espace, comme le laisse entendre le nom de la société (la ligne de Kármán est toujours fixée à environ cent kilomètres). Cela dit, les passagers auront toujours une vue imprenable sur la courbure de la Terre.

Rendez-vous en 2030

Selon la société, le Stargazer devrait pouvoir transporter des passagers de Tokyo à Los Angeles en une heure, tandis qu’un avion commercial fera le voyage en onze heures. Le véhicule décollerait en utilisant des moteurs, comme un avion conventionnel, avant d’enchaîner avec un moteur-fusée une fois en altitude.

« Venus dispose d’une équipe dévouée et expérimentée de vétérans de l’aérospatial, de l’armée et de la recherche et du développement qui repoussent les limites du transport à grande vitesse« , décrit la société dans un communiqué. « L’équipe fait mûrir ses trois technologies principales : un moteur-fusée de nouvelle génération à zéro émission, une forme d’avion innovante et un système refroidissement de pointe permettant à l’avion spatial de décoller des spatioports existants, en utilisant l’infrastructure existante« .

Le premier essai au sol de Stargazer ne devrait pas avoir lieu avant 2025 au plus tôt. Comptez ensuite au moins cinq ans d’essais en vol pour garantir la sécurité, la fiabilité et les performances du véhicule. Autrement dit, si le projet se concrétise, le Stargazer ne devrait pouvoir transporter ses premiers passagers qu’au début des années 2030. Le prix des billets n’a par ailleurs pas encore été fixé.

Rappelons que d’autres projets d’avions hypersoniques sont également en cours. L’appareil de la société américaine Hermeus promet par exemple de transporter jusqu’à vingt personnes à Mach 5 d’ici une dizaine d’années. Le géant Boeing planche également sur un projet similaire. De son côté, Destinus voit plus grand. La startup ambitionne en effet de développer un véhicule capable de filer à Mach 15 (18 000 km/h). Dans ces conditions, un Paris-Tokyo se ferait en moins d’une heure et un Paris-Sydney en un peu plus de deux heures.