in

Avec localement plus de 50 °C, l’Australie va connaître un intense épisode de canicule

Crédits : climatereanalyzer.org.

Depuis plusieurs mois maintenant, sécheresse et virulents feux de brousse font rage sur le continent australien. Jamais la saison des incendies n’avait débuté de manière aussi brutale. Et la configuration météorologique attendue cette semaine ne va rien arranger. En effet, une très forte canicule va se mettre en place sur le pays.

La chaleur va fortement s’accentuer en Australie cette semaine. En particulier entre les États d’Australie-Occidentale, d’Australie-Méridionale, de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud. L’arrivée de conditions anticycloniques en altitude combinée à une absence de flux en surface permettra à la masse d’air de s’échauffer rapidement. On attend 25 °C à 32 °C vers 1600 mètres. En somme, c’est un véritable dôme d’air brûlant qui va se consolider au fil des jours. Et ce d’autant plus facilement que les sols sont déjà très secs.

Des températures dépassant ponctuellement les 50 °C

L’événement culminera vers le milieu de semaine où l’on attend des maximales avoisinant localement les 49 °C à 50 °C du sud-est de l’Australie-Occidentale au sud de l’Australie-Méridionale. Ces valeurs pourraient même être ponctuellement dépassées. Plus généralement, c’est une vaste surface du continent qui sera sous l’influence d’une chaleur hors norme. Les 40/45 °C seront fréquemment atteints. Des températures souvent 10 °C à 15 °C supérieures aux moyennes de saison. Pour ces raisons, l’épisode s’annonce d’ores et déjà exceptionnel.

Prévision de l’indice de sévérité de vague de chaleur pour mardi, mercredi et jeudi. Les couleurs orange et rouge correspondent, respectivement, à une vague de chaleur sévère et extrême. Crédits : BOM.

En effet, on rappellera que le record national de chaleur pour un mois de décembre est de 49,5 °C à Birdsville le 24 décembre 1972. Il risque donc d’être battu. Le record tous mois confondus s’élève quant à lui à 50,7 °C à Oodnadatta le 2 janvier 1960. Bien qu’il soit plus difficile à détrôner, certaines stations devraient toutefois s’en approcher dangereusement. Hormis ces records nationaux, les records mensuels (voire absolus) de plusieurs stations seront de toute évidence redéfinis d’ici la fin du week-end.

Canicule : aggravation de la sécheresse et des incendies

Le BOM (Bureau of Meteorology) a déjà émis des alertes à la chaleur et conseillé aux personnes de bien s’hydrater et d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée. « Nous nous attendons à des conditions incroyablement chaudes en cours de semaine » rapporte la météorologiste, Diana Eadie.

canicule
Idem que précédemment mais pour jeudi, vendredi et samedi. Crédits : BOM.

« Nous commencerons à voir les températures augmenter sur le sud de l’Australie lundi et mardi. Puis, au cours du reste de la semaine, cela s’étendra vers l’est et concerna également certaines parties de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud » détaille la prévisionniste. « Les régions qui seront affectées sont principalement les parties nord-ouest et centrale de Victoria, puis le sud et l’ouest de la Nouvelle-Galles du Sud. Mais l’ensemble de ces États et même le sud du Territoire du Nord et certaines portions du Queensland ne seront pas à l’abri ».

Il va sans dire que de telles conditions vont fortement aggraver la sécheresse et les incendies toujours en cours, notamment sur la côte est. De fait, le travail des pompiers sera d’autant plus compliqué. En conséquence, la saison chaude 2019-2020 est déjà garantie de rentrer dans les annales climatologiques, comme de nombreuses saisons avant elle dans ce contexte de réchauffement global.

Articles liés :

Vagues de chaleur et canicules : comment se forment-elles ?

Canicule : les bons gestes et les choses à ne surtout pas faire !

Il y a 40 millions d’années, la Terre subissait sa plus forte canicule avec une température de 2370°c !