in

Avec leurs digues, les castors œuvrent également pour l’environnement

Crédits : Dan Pepper / iStock

Les castors contemporains sont surtout connus pour les digues qu’ils construisent sur les cours d’eau et autres rivières. Or, ces édifices ont une vertu aussi exceptionnelle qu’inattendue : la lutte contre le changement climatique. Comment cela est-il possible ?

Une découverte faite par hasard

Les castors bâtissent des barrages (avec leur queue plate) leur permettant de conserver de l’eau en été et de protéger leur habitat face à leurs multiples prédateurs. Or, les propriétés de ces barrages ne s’arrêtent pas là puisque selon une étude parue dans la revue Nature Communications le 8 novembre 2022, ils ont également des effets bénéfiques sur l’environnement. À l’origine, Christian Dewey et son équipe de l’Université de Stanford (États-Unis) étudiaient les changements saisonniers de l’hydrologie le long de l’East River, dans le comté de Gunnison dans l’État du Colorado. Cependant, un castor est venu construire un barrage sur le site d’étude, permettant aux chercheurs d’en découvrir par hasard les effets sur la biodiversité.

Les auteurs de l’étude ont prélevé des échantillons d’eau et installé des capteurs un peu partout afin de mesurer les niveaux d’eau toutes les heures. Selon les résultats, les digues des castors font monter le niveau de l’eau en amont de la rivière, permettant à cette même eau d’être détournée vers les sols à proximité ainsi que vers des cours d’eau secondaires. Selon les scientifiques, les zones en question agissent tels des filtres en éliminant les excès de nutriments et polluants avant que l’eau ne retourne dans la rivière principale.

barrage castor
Crédits : Fungus Guy / Wikipedia

Des effets positifs bienvenus

Il s’avère que les digues des castors sont très efficaces dans la régulation des nitrates en milieu aquatique. Rappelons tout de même que ces mêmes nitrates favorisent souvent la prolifération d’algues, ces dernières consommant une grande partie de l’oxygène présente dans l’eau et causant de véritables hécatombes parmi les poissons. Ce phénomène est d’ailleurs très actuel, car la chaleur, intensifiée par le réchauffement climatique, provoque parfois une baisse drastique du niveau de l’eau et augmente par conséquent la concentration en nitrates. Seules des chutes de neige l’hiver et de fortes précipitations peuvent rétablir un niveau correct.

Il s’agit ici d’un cercle vertueux profitant notamment aux 40 millions d’habitants dépendant de l’eau potable du fleuve Colorado (dont l’East River est un des affluents). En revanche, il est important de souligner que cette dynamique semble propre aux conditions particulières de l’ouest des États-Unis et potentiellement aux autres zones où vivent des castors.