in

Avant/Après : le temple de Bêl détruit par Daesh en Syrie

Crédits : Zeledi / Wikipédia

La cité antique de Palmyre accuse un nouveau coup dur. Son temple le plus important a été détruit à l’explosif. La confirmation a été donnée par l’ONU après que Daesh eu revendiqué son acte.

« Nous pouvons confirmer la destruction du bâtiment principal du temple de Bêl ainsi que celle d’une rangée de colonnes qui le jouxte », a indiqué l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar).

Les images satellites avant et après l’explosion ont été comparées afin de certifier la disparition définitive du temple de Bêl qui était un des monuments le mieux conservés de la cité de Palmyre. Désormais, ce temple hellénistique de premier plan n’est plus. Daesh a annoncé sa destruction le 30 août 2015.

Daesh avait détruit un premier temple le 24 août 2015 : le temple de Baalshamin, lui aussi très important. Rappelons également que ce même groupe terroriste a exécuté l’archéologue Khaled Assad âgé de 82 ans, ancien directeur du département des Antiquités du site de Palmyre. Il avait passé 40 longues années à superviser les activités sur le site.

Sources : France TV InfoCourrier International