in

Avalanche meurtrière sur le plus haut sommet du monde

Crédits : skeeze / Pixabay

Ce vendredi matin, une importante avalanche a tué au moins douze guides népalais sur les pentes du mont Everest, le plus haut sommet du monde qui culmine à 8848 mètres. Il s’agirait de l’accident le plus meurtrier de l’Histoire de ce sommet.

Tandis que la haute saison va débuter dans quelques jours, au moins douze guides ont été ensevelis alors qu’ils préparaient l’accès au sommet pour les riches alpinistes s’apprêtant à tenter l’ascension. « Nous savons que quatorze alpinistes népalais emportaient des équipements et des bagages dans cette zone, mais nous ne savons pas encore combien ont été touchés », a déclaré un responsable du ministère du Tourisme, ajoutant que 12 corps avaient déjà été retrouvés.

L’avalanche s’est déclenchée à 6h45 (heure locale) à une altitude de 5800 mètres. La zone est baptisée « Popcorn Field » et mène au glacier Khumbu qui s’étend au sud de l’Everest et se termine sur le bas par une cascade de glace. Experte des ascensions au Népal, Elizabeth Hawley indique qu’il s’agit de l’accident le plus meurtrier dans l’Histoire du mont Everest. Il rappelle que la haute montagne est une zone de danger permanent et met en lumière les risques pris par les sherpas qui transportent le matériel et accompagnent les alpinistes lors de l’ascension.

Gravi pour la première fois le 29 mai 1953, l’ascension du sommet a depuis été tentée par 14 000 alpinistes, mais seuls 4000 d’entre eux sont parvenus jusqu’au sommet tandis que 300 ont péri dans les avalanches, éboulement, le froid ou par des complications liées à l’altitude et la rareté de l’oxygène.

Source : AFP