in

Aux Pays-Bas, on entraîne les rapaces à chasser les drones

Crédits : Capture vidéo

La police néerlandaise s’est alliée avec une entreprise spécialisée pour entraîner les rapaces à chasser les drones en plein vol. Une manière originale de lutter contre les engins malveillants.

Face à la multiplication des intrusions sur des sites protégés, plusieurs réponses existent afin de se prémunir de ces invités volants indésirables. Il y a quelques jours la police néerlandaise diffusait une vidéo mettant en lumière son nouveau programme de formation animalière, spécialement mis en place pour traquer les éventuels drones malveillants.

Au Japon, on utilise des drones munis de filet pour attraper les drones indésirables. Aux Pays-Bas, on opte pour le rapace, chacun son « truc ». Pourquoi les rapaces ? Parce que les oiseaux sont généralement méfiants face aux engins robotisés volants, et les rapaces se montrent souvent agressifs pour défendre leur territoire face aux autres rapaces. La police a donc fait appel à une association, La Garde du ciel, implantée au Danemark, pour recruter ces soldats. Les rapaces sont entraînés non seulement pour intercepter des objets en vol, mais aussi pour les déposer au sol en toute sécurité.

Reste à savoir si l’animal risque ou non de se blesser en manipulant l’engin au vol. L’entreprise, elle, assure que non. « Dans la nature, les oiseaux capturent de grosses proies dangereuses, détaille l’entreprise. Leurs serres ont des écailles qui les protègent naturellement contre les morsures de leurs victimes ». L’argument est peut-être valable, et à en croire cette vidéo, les rapaces semblent frapper les drones en plein centre sans être touchés grâce à leur acuité visuelle incroyable. Mais qu’en sera-t-il lorsque l’oiseau devra intercepter un drone de compétition dont les moteurs animent des pales en fibre de carbone à 12.000 tours/min ? « Naturellement, nous cherchons à mettre en place de nouvelles mesures pour protéger nos oiseaux », précise l’entreprise.

Source : 20minutes