in

Aux États-Unis, les chiens peuvent maintenant détecter les arbres malades

Crédits : iStock

Aux États-Unis, un champignon décime les cultures d’avocats. Récemment, des chiens ont été entraînés avec succès à détecter les arbres malades, et ce grâce à une de leur principale qualité : leur odorat !

Les chiens ont un tel odorat que les hommes les utilisent très souvent comme dans le cadre des activités de chasse, d’opérations de sauvetage, de détection d’explosifs (et de drogues) et même parfois afin dans la détection de maladies. Et si les chiens pouvaient aussi aider dans les exploitations agricoles ? C’est justement l’idée d’une équipe de chercheurs de l’Université internationale de Floride (États-Unis).

Ainsi, le chien serait un excellent moyen de lutte contre les ravages que cause le champignon Raffaelea lauricola sur les avocatiers – au point de mettre en péril le commerce des avocats. Pas moins de 300 millions d’arbres de la famille des Lauracées ont déjà été décimés. Il faut tout de même savoir qu’avant l’apparition de cette nouvelle « technique canine », aucun moyen de détection à moindre coût n’existait.

Ainsi, les chercheurs expliquent dans leur étude publiée dans la revue HortTechnology avoir entraîné un malinois et deux bergers hollandais à sentir la présence du champignon, et à donner l’alerte si besoin. Pas moins de 229 tests ont été effectués avec un taux de réussite 95 %. En effet, seulement 12 erreurs ont été commises par les chiens.

Ce type de détection a été rendu possible alors que les arbres ne présentaient aucun symptôme, ce qui a ensuite permis de les traiter avant l’apparition de la maladie. En effet, lorsque les signes sont visibles (par l’œil humain), cela signifie que l’arbre est malheureusement perdu. De plus, un arbre infecté peut en contaminer d’autres par le biais des racines, ce qui met en danger la culture dans sa totalité !

Sources : Sciences et AvenirBio à la Une