in

L’Australie veut un rover sur la Lune

rover lunaire Australie
Illustration d'artiste du premier rover lunaire australien sur la surface lunaire. Crédits : Agence spatiale australienne

L’Australie enverra pour la première fois un rover sur la Lune d’ici 2026 dans le cadre de l’une des missions Artemis de la NASA. Voici quels seront les objectifs de ce véhicule.

Extraire de l’oxygène lunaire

Il y a quatre ans, le gouvernement australien avait investi 150 millions de dollars sur cinq ans pour permettre aux entreprises et aux chercheurs australiens de se joindre aux efforts de la NASA pour établir une présence permanente sur la Lune dans le cadre du programme Artemis. À l’époque, le Premier ministre avait déclaré que cet investissement bénéficierait à tous les Australiens en créant davantage d’emplois dans le secteur spatial. L’agence spatiale australienne avait été créée un an plus tôt.

Pour concrétiser cet investissement, l’agence travaille actuellement sur le développement d’un petit rover dont l’objectif sera de collecter du régolithe (la couche superficielle et meuble de matériau qui recouvre la surface lunaire). La NASA tentera alors d’en extraire de l’oxygène.

En effet, si dans un premier temps la NASA pourra acheminer du matériel et des ressources depuis la Terre, les coûts inhérents aux frets de marchandises seront beaucoup trop importants à plus long terme. C’est la raison pour laquelle des techniques sont pensées et développées pour tenter de s’appuyer sur les ressources locales, dont l’oxygène. Cet élément pourrait ainsi être utilisé pour produire de l’air respirable ou pour développer du carburant.

Nous savons que la glace d’eau présente au niveau des pôles lunaires contient de l’oxygène. Cependant, nous savons aussi que c’est le cas pour le sol lunaire. Ce régolithe se compose en effet principalement de silice, d’aluminium, d’oxydes de fer et de magnésium auxquels sont rattachées des molécules d’oxygène (environ 45 %). Cependant, encore faudra-t-il pouvoir l’extraire, d’où l’intérêt de cette mission.

Un calendrier encore flou

Si tout se passe comme prévu, l’Australie espère envoyer son rover sur la Lune dès 2026 dans le cadre de l’une des missions Artemis, sans préciser laquelle. Selon le calendrier établi jusqu’à présent, nous savons que la NASA aimerait reposer les pieds sur la Lune dès 2025 au cours d’Artemis 3. A priori, le rover lunaire australien devrait donc pouvoir intégrer la mission suivante. Cependant, il est fort probable que ce programme prenne beaucoup de retard. Il est donc impossible de savoir quand et sur quelle mission volera ce véhicule.

Notez également que ce rover n’a pas encore de nom. Cependant, l’Agence spatiale australienne y travaille. Elle vient en effet de lancer un concours auquel tous les résidents australiens peuvent participer. Le processus de présélection commencera en octobre, puis le vote du public aura lieu en novembre. Enfin, le nom du rover gagnant sera annoncé le mercredi 6 décembre 2023 lors du 16e Australian Space Forum à Sydney.