in

Australie : d’étranges espèces de poissons découvertes dans les fonds marins

animal marin cocos
Crédits : CSIRO / Museums Victoria

Récemment, des chercheurs de la CSIRO ont débuté la première cartographie des fonds marins du parc marin des îles Cocos (Australie). À leur grande surprise, les scientifiques ont découvert de nombreuses créatures dont certaines étaient jusqu’ici inconnues.

Des animaux vivant dans les abysses

Souvent, les profondeurs abritent des espèces marines étonnantes. Citons par exemple la baudroie abyssale de Johnson (Melanocetus johnsonii) où un spécimen a été immortalisé en images par le Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) en 2019. L’animal se trouvait dans son habitat naturel à 580 m de profondeur. Dans un article publié par ABC News en octobre 2022, d’autres espèces étonnantes dont certaines étaient jusqu’ici inconnues ont pu être rapportées.

Des chercheurs de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) ont arpenté durant 35 jours les environs des îles Cocos, le territoire australien le plus reculé. Si l’objectif initial était de cartographier le relief sous-marin, les scientifiques ont finalement ramené des échantillons variés d’espèces animales après avoir plongé un filet dans l’eau pendant une demi-heure.

La particularité de la plupart des espèces retrouvées est liée à leur habitat qui se trouve à environ cinq kilomètres de profondeur. En effet, à cette distance abyssale de la surface, la nourriture et la lumière sont rares, si bien que l’environnement s’avère très hostile. Selon les chercheurs de la CSIRO, ces animaux sont capables de bioluminescence afin d’attirer leurs proies. Ils sont également souvent dotés d’organes sensoriels impressionnants en termes de dimensions. Citons aussi la présence de grandes bouches avec des dents souvent effrayantes qui leur permettent d’ingurgiter d’importantes quantités de nourriture.

Des espèces étonnantes et parfois inconnues

Parmi les spécimens découverts figure le poisson trépied (Tribute Spiderfish). Ses longues nageoires inférieures lui permettent de se tenir droit, comme sur des échasses. Cette position lui donne la possibilité de se stabiliser et de « rafler » les crevettes suivant le courant de l’eau. Évoquons aussi la poule d’eau arrondie (Platax orbicularis) qui fait usage de ses nageoires pour se faire rouler sur le fond marin. Enfin, le poisson-vipère de Sloane (Chauliodus sloani) et l’anguille Slender snipe (Nemichthys scolopaceus) font également partie de ces spécimens découverts.

Néanmoins, l’animal ayant le plus retenu l’attention des chercheurs est une anguille aveugle. Ils pensent en effet qu’il s’agit d’une espèce jusqu’ici inconnue. L’anguille a de tout petits yeux et une peau extrêmement flasque, lâche, voire gélatineuse (voir ci-dessous).

animal marin cocos 2
Crédits : CSIRO / Museums Victoria

Enfin, les scientifiques poursuivent actuellement leur travail de cartographie 3D des profondeurs autour des îles Cocos qui sont composées de chaînes de montagnes sous-marines. Dans un communiqué, les chercheurs évoquent notamment des canyons, des crêtes, des affaissements de sédiments ainsi que d’anciens volcans. Rappelons aussi qu’aujourd’hui, pas moins de 80 % des océans sont encore inexplorés et non cartographiés.