in

Australie : après les incendies, les pluies ont de terribles conséquences sur la faune aquatique

Crédits : Arthur Bain / Facebook

La canicule et les feux de forêts connaissent un certain répit avec des précipitations abondantes dans l’est du pays. Toutefois comme le craignaient certains scientifiques, des dizaines de milliers de poissons sont morts en raison de ces précipitations. Pourquoi une telle hécatombe ?

Des précipitations mortelles

Depuis septembre 2019, la canicule et les feux de brousse en Australie font office de fil rouge dans les médias. Le fait est que plus d’1,2 milliard d’animaux ont péri dans les incendies ou situations résultant de ces derniers. Par ailleurs, de nombreuses espèces animales sont menacées, ce qui donne parfois lieu à des opérations de sauvetage rocambolesques.

Il y a quelques jours, la province de Nouvelle-Galles du Sud a connu de violents orages ayant généré une impressionnante tempête de poussière. Dans la province voisine de Victoria, d’importantes averses de grêle ont été relevées, dont les plus gros morceaux pouvaient mesurer jusqu’à 8 cm ! Or, ces fortes précipitations dans l’est du pays ont eu raison de nombreux poissons, comme l’explique le média local 7news dans un article publié le 17 janvier 2020.

poissons morts
Les précipitations ont soulagé l’Australie mais ont aussi impacté fortement la faune des cours d’eau.
Crédits : Arthur Bain / Facebook

La faune aquatique décimée

Selon la publication, les abondantes précipitations sont logiquement venues à bout de certains brasiers. Par ailleurs, la qualité de l’air s’en est trouvée améliorée. Néanmoins, l’arrivée de cette eau tant attendue est à l’origine d’une véritable hécatombe. En effet, dans une rivière de Nouvelle-Galles du Sud, des dizaines de milliers de poissons sont morts.

Or, des chercheurs avaient déjà exprimé leurs craintes quant à l’arrivée de ces précipitations. Selon eux, la pluie allait charrier les débris carbonisés dans les rivières, à travers les barrages et ce jusqu’à l’océan. Au passage, la faune aquatique allait être décimée et cette crainte s’est malheureusement confirmée. Les nombreux poissons retrouvés morts ont donc été intoxiqués par les cendres, ces dernières ayant diminué la présence d’oxygène dans l’eau.

Outre les poissons, d’autres animaux sont menacés comme les tortues d’eau douce. Toutefois, l’écologiste Ross Thompson de l’Université de Camberra a rappelé que ce genre de rivière était le refuge d’un animal emblématique du pays : l’ornithorynque. Le fait est que cet animal ne supporte pas les eaux a température élevée et n’a aucun moyen naturel d’évacuer efficacement la chaleur de son corps.

Source

Articles liés :

2019 a été l’année la plus chaude et la plus sèche en Australie

Australie : une partie des fumées associées aux incendies a atteint la stratosphère !

Sur cette île australienne, les fourmis survivent en buvant de l’urine