in

Aurait-on découvert le plus ancien paléosol de la Terre ?

Crédits : Pixabay / quinntheislander

Une équipe de géologues annonce avoir découvert ce qui pourrait être le sol le plus ancien de la Terre, exposé au Groenland suite au retrait des glaces. Datées à environ 3,7 milliards d’années, ces terres anciennes pourraient également contenir des traces des premières formes de vie.

Retrouvé dans une formation rocheuse métamorphique dans le sud-ouest du Groenland, ce paléosol – si c’est bien ce dont il s’agit – s’est récemment retrouvé exposé suite au retrait d’une banquise. Il a été repéré il y a quelques semaines par les géologues américains Greg Retallack, de l’Université de l’Oregon et Nora Noffke, de la Old Dominion University, qui survolaient la zone en hélicoptère. Les échantillons ramassés puis analysés en laboratoire ont alors été datés à environ 3,7 milliards d’années. Si ces recherches se confirment, il s’agirait ici du plus ancien paléosol jamais découvert.

Des anciennes traces de vie ?

La découverte, incroyable sur le plan géologique, pourrait également l’être sur le plan biologique. En effet, elle contient peut-être les traces de l’émergence des premières formes de vie de notre planète, aujourd’hui datées à environ 3,5 milliards d’années. Si tel est vraiment le cas, alors ces organismes auraient été incroyablement résistants compte tenu des conditions environnementales de l’époque.

« La Terre aurait été inhabitable pour l’Homme ou d’autres animaux, car les minéraux présents dans le sol montrent qu’il y avait très peu d’oxygène dans l’air, explique dans un communiqué Greg Retallack, principal auteur de l’étude publiée dans la revue Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology. À l’époque, il était également étrange de supporter les intempéries, car cela ressemblait davantage à l’altération acide-sulfurée des croûtes du désert qu’à l’altération moderne due à la pluie et aux plantes. De tels paléosols sulfatés et acides ont également été trouvés sur Mars, où ils ont également environ 3,7 milliards d’années ».

Groenland vie paléosol découverte
Le plus ancien paléosol retrouvé au Groenland ? Crédits : Wikimedia Commons/Halorache

La vie a-t-elle pris racine dans le sol ?

Les analyses ont pourtant révélé la présence d’isotopes de carbone légers avec des signatures compatibles avec la photosynthèse. « Les ratios isotopiques caractéristiques du carbone dans le paléosol sont des indications prometteuses concernant l’apparition de la vie sur Terre, poursuit le chercheur. Bien que l’origine de la vie ait été envisagée dans de petits étangs chauds ou des sources sous-marines brûlantes, cette découverte encourage ceux qui pensent que la vie a ses origines dans le sol ».

Les chercheurs n’affirment bien évidemment pas avoir découvert les plus anciennes formes de vie terrestres, mais précisent que les pistes de recherches restent ouvertes. Des analyses supplémentaires seront nécessaires pour cibler d’éventuelles bio-signatures, cette fois-ci parfaitement révélatrices.

Source

Articles liés : 

Bientôt une mission privée sur Encelade pour y chercher la vie

Découverte incroyable d’un petit crustacé vieux 430 millions d’années

Découverte rare d’un hibou fossilisé vieux de 48 millions d’années