in

Au Japon, un village vise le “zéro déchet” d’ici 2020 : tout doit être recyclé !

Crédits : Pixabay

Le village de Kamikatsu, au Japon, s’est lancé un défi ambitieux : atteindre le “zéro déchet” d’ici 2020. Tout doit être recyclé. Et les habitants sont mis à (rude) contribution.

Recycler, c’est limiter la quantité de déchets qui reste à enfouir, ou à brûler. C’est aussi “économiser de la matière”. Dans un monde comme le nôtre, victime de la surconsommation, le recyclage est donc un enjeu de taille qui nécessite quelques d’efforts. Certains, néanmoins, en font plus que d’autres. C’est notamment le cas au Japon, dans le village de Kamikatsu, à 530 kilomètres au sud-ouest de Tokyo.

En 2000, la petite ville a en effet été condamnée à fermer l’un de ses incinérateurs, ce dernier ne respectant plus les normes de sécurité. En construire un nouveau coûtait trop cher, et le village ne pouvait pas non plus se permettre de payer les villes voisines pour que ces celles-ci intègrent ses déchets dans leurs propres incinérateurs. La solution donc, était de recycler un maximum dans le but de minimiser les coûts.

Des efforts ont depuis été faits, et en 2017, la ville recyclait déjà près de 80 % de ses déchets (286 tonnes). Mais aujourd’hui, la barre est encore plus haute. La municipalité vise en effet le “zéro déchet” d’ici 2020. Et pour ce faire, de nombreuses règles doivent être respectées.

45 conteneurs mis à disposition

Et pour atteindre cet objectif ambitieux, les habitants ne lésinent pas sur les efforts. Tout d’abord, aucun système de ramassage d’ordures n’a été mis en place. Les 1 500 habitants doivent donc transporter eux-mêmes leurs déchets vers des installations locales. Plus d’une quarantaine de conteneurs sont mis à disposition. Un pour chaque matière. Si les pièces d’un article entrent dans différentes catégories, les résidents doivent alors démonter le déchet concerné pour intégrer la bonne matière dans le bon conteneur. Les sacs et les bouteilles en plastique doivent également être lavés et séchés avant d’être jetés. Pour faciliter le processus de recyclage.

déchets
Dans la petite ville de Kamikatsu, au Japon, on ne plaisante pas avec le recyclage des déchets ! Crédits : Pixabay

Ici les habitants semblent avoir adhéré à ce système éprouvant. Néanmoins, certains résidents pensent que l’initiative ne pourrait pas fonctionner ailleurs. « Ça marche ici parce que nous ne sommes que 1 500 personnes, note en effet Naoko Yokoyama, une résidente de 39 ans. Ce serait difficile dans une grande ville avec une population plus importante, car les autorités auraient du mal à faire en sorte que le système soit respecté ».

Effectivement, c’est une bonne remarque. Vous seriez prêt·e, vous, à donner autant de votre personne dans le but de recycler tous vos déchets ?

Source

Articles liés :

Des abeilles construisent des nids à partir de déchets plastiques

La Chine croule sous les déchets à cause des livraisons de plats à domicile

États-Unis : certaines municipalités renoncent à recycler leurs déchets 

Notez cet article