in ,

Attention, des produits alimentaires périmés circulent sur Amazon !

Crédits : Wikipedia

Après avoir déclaré combattre de manière plus efficace la contrefaçon vendue depuis sa plateforme, Amazon doit faire face à un autre problème. En effet, des vendeurs peu scrupuleux vendent des produits alimentaires dont la date limite de consommation est expirée.

Des aliments périmés

Il y a quelques mois, Amazon reconnaissait que les contrefaçons étaient bien trop présentes sur sa plateforme. Le géant du e-commerce avait alors annoncé préparer un programme plus simple et plus rapide dans le cadre de cette lutte. Il s’agira d’attaquer plus rapidement et de façon plus économique les vendeurs ciblés.

Dans un article publié par la CNBC le 20 octobre 2019, Amazon doit se pencher sur une autre question importante. Parmi les vendeurs se trouvent des individus commercialisant des produits alimentaires. Or, certains n’hésitent pas à vendre des produits déjà périmés, parfois même depuis longtemps. Parmi les produits cités dans les témoignages, nous retrouvons des barres chocolatées, du lait maternisé, des sachets de thé ou encore de la viande séchée.

similac lait poudre bébé
Parmi les produits périmés revenant souvent, du lait en poudre pour bébé de la marque Similac
Crédits : Similac

Pas de nouvelles mesures

La Consumer Federation of America, une des plus influentes associations de consommateurs aux États-Unis, est montée au créneau. Son directeur Thomas Gremillion n’a pas hésité à souligner l’inefficacité de la politique d’Amazon. Celle-ci oblige en théorie chaque vendeur à garantir que les produits ne sont pas périmés avant 90 jours au moment de leur mise en vente. Toutefois, le fait est que beaucoup ignorent cette règle et nombreux ne sont pas inquiétés malgré l’interception de certains produits.

Amazon estime pour sa défense qu’il s’agit là de cas isolés et qu’il n’y aurait pas de nouvelles mesures de contrôle. Il semble que pour le géant, les vérifications manuelles et automatiques soient suffisamment efficaces. Le problème a donc été plus ou moins minimisé. Ainsi une nouvelle fois, Amazon a conseillé aux acheteurs de contacter le service client en cas de doutes sur un produit.

D’autres produits non conformes

Contrefaçons et produits alimentaires sont donc présents sur Amazon, mais cela ne s’arrête pas ici. Durant l’été 2019, le Wall Street Journal publiait une enquête relatant la présence sur Amazon de plus de 4 000 produits illégaux. Il est notamment question de médicaments non validés par la FDA. Citons également la vente de produits présentant un taux de plomb au-delà de la limite autorisée. Le média a même relaté l’histoire d’un homme décédé en raison du port d’un casque de moto non conforme acheté sur Amazon.

Articles liés :

Amazon veut faire de la surveillance par drone un “service” !

Non, le service de livraison par drones d’Amazon n’a pas encore été lancé !

Oui, Amazon a bien imaginé une cage à destination de ses employés !