in

Des astronomes observent pour la première fois une étoile « cannibale »

Crédits : Marisa Grove/Institute of Astronomy/University of Cambridge

Le satellite Gaia de l’ESA a découvert un système binaire unique où une étoile est « mangée » par l’autre, a annoncé ce vendredi l’Université de Cambridge. Ce système pourrait être un outil important pour comprendre la mort des étoiles.

« C’est la première fois que nous observons une étoile naine blanche super dense volant le gaz de son binôme en le cannibalisant », précise l’Université de Cambridge, en charge de cette étude. Appelé Gaia14aae, ce système binaire est situé à environ 730 années-lumière de la Terre, dans la constellation de Draco. C’est le satellite Gaia de l’Agence Spatiale Européenne qui a observé ce système en août 2014, et les deux étoiles se sont singularisées en devenant cinq fois plus brillantes en l’espace de 24 h.

Les astronomes expliquent cette forte luminosité par le fait que la naine blanche, qui est si dense « qu’une cuillerée à café de sa matière pèserait le poids d’un éléphant », mange l’autre étoile pourtant plus grosse. La naine blanche est si dense qu’elle provoque des effets gravitationnels tellement puissants qu’ils poussent l’autre étoile à se rapprocher d’elle.

Le système binaire Gaia14aae est un système à éclipses. Les deux étoiles ont un plan de révolution sensiblement aligné avec la Terre, et celles-ci s’éclipsent mutuellement environ toutes les 50 minutes. « Il est rare de voir un système binaire si bien aligné. Du coup, nous pouvons mesurer ce système avec une grande précision et comprendre comment il est fait et comment il a évolué », déclare Heather Campbell de l’Institut d’Astronomie de Cambridge.

Désormais, les astronomes cherchent à savoir si l’étoile naine va entièrement dévorer son compagnon, ou si les deux vont provoquer une supernova, une gigantesque explosion marquant la mort d’une étoile.

Source : cam.ac

– Illustration artistique : Marisa Grove/Institute of Astronomy/University of Cambridge.