in

Un astronome amateur découvre une petite lune autour de Jupiter

Source : Pixabay

Un astronome amateur a récemment isolé la présence d’une petite lune auparavant inconnue autour de Jupiter dans les données collectées par le Canada France Hawaii Telescope en février 2003. Cet objet intègre le groupe Carmé qui regroupe plusieurs satellites évoluant de façon rétrograde autour de la planète.

Il y a encore quatre ans, nous pensions que Jupiter était entourée de 67 lunes. En 2018, une équipe d’astronomes relevait pourtant la présence de douze nouveaux satellites autour de la géante, portant le nombre de lunes joviennes à 79. Comme c’est le cas pour les autres lunes de Jupiter, celles qui tournent dans le même sens que la planète (c’est le cas ici) doivent porter un nom se terminant par la lettre “a”, tandis que les autres portent un nom se terminant par la lettre “e”. Toutes ces lunes ont depuis été nommées d’après des descendantes de Zeus (Pandia, Ersa, Eiréné, Philophrosyne et Euphémé).

Mais Jupiter, qui propose un puissant champ magnétique susceptible de capturer de nombreux débris spatiaux sur son orbite, pourrait avoir des dizaines, voire des centaines de lunes encore non découvertes en orbite autour d’elle. D’ailleurs, l’une d’elles a récemment été repérée un astronome amateur nommé Kai Ly. C’est la première fois qu’un astronome amateur découvre une lune autour de Jupiter.

Un nouveau membre du groupe de Carmé

Cette nouvelle petite lune intègre le groupe de Carmé. Il s’agit d’un groupe de satellites joviens qui partagent des orbites similaires et se déplacent de façon rétrograde sur des demi-grands axes compris entre 22 900 000 et 24 100 000 km. Autrement dit, ces petites lunes se déplacent dans le sens opposé à la rotation de Jupiter sur une inclinaison extrême par rapport au plan orbital de la planète.

Carmé est le plus grand satellite de ce groupe, avec un diamètre d’environ 46 kilomètres. Selon les chercheurs, il s’agirait d’un astéroïde jadis capturé par la gravité de Jupiter. Les vingt-deux autres membres du groupe de Carmé seraient en réalité des morceaux détachés de l’astéroïde suite à une collision.

lune jupiter
Jupiter photographiée en 1974 par le vaisseau Pioneer 11. Crédits : NASA Ames

“Un passe-temps d’été avant de retourner à l’école”

L’astronome amateur a fait sa découverte en analysant un ensemble de données collectées par des chercheurs de l’Université d’Hawaii à l’aide du Canada-France-Hawaii télescope (CFHT) en 2003. Kai Ly aurait accordé une attention particulière aux images recueillies en février de cette année-là. À l’époque, Jupiter était en opposition au Soleil par rapport à la Terre. Notre planète se trouvait donc au milieu d’une “ligne droite” entre le soleil et Jupiter, permettant aux astronomes de voir clairement le système jovien illuminé par notre étoile.

Ly s’est ensuite appuyé sur les observations de suivi du télescope Subaru, toujours à Hawaii, pour confirmer que l’objet était effectivement lié à la gravité de Jupiter. Dans un article de présentation, Ly a décrit sa découverte comme “un passe-temps d’été avant de retourner à l’école“.

Cette roche, la 80e lune de Jupiter, est temporairement désignée EJc0061, en attendant l’intervention de l’Union astronomique internationale. Comme expliqué plus haut, elle portera un nom se terminant par la lettre “e”, puisqu’elle évolue dans le sens inverse de la planète.